Sortie du glyphosate d’ici 2021 : Macron ne tiendra pas sa promesse

Durée de lecture : 2 minutes

25 janvier 2019



Jeudi 24 janvier 2019, Emmanuel Macron a déclaré que la France ne parviendrait pas à se passer « à 100 % » du glyphosate dans les trois ans. Il avait pourtant promis, notamment sur Twitter en novembre 2017, l’abandon de cette molécule controversée, principe actif du célèbre Roundup de Monsanto, également employée dans d’autres herbicides.

Emmanuel Macron a fait cette déclaration lors d’un « débat-citoyen » à Bourg-de-Péage (Drôme). « Je sais qu’il y en a qui voudraient qu’on interdise tout du jour au lendemain, a déclaré le Président. Je vous dis : [ce n’est] pas faisable et ça tuerait notre agriculture. Et même en trois ans, on ne fera pas 100%, on n’y arrivera, je pense pas. »

Le 16 septembre 2018, les députés rejetaient l’ensemble des amendements visant à graver dans la loi l’engagement présidentiel, dans le cadre du débat en nouvelle lecture de la loi Agriculture et Alimentation. Un remake de ce qui s’était passé pendant sa première lecture, en mai 2018. Le Premier ministre, Édouard Philippe, avait assuré que l’engagement d’Emmanuel Macron sur une interdiction en France « d’ici trois ans » de l’utilisation du glyphosate serait tenu, même sans être inscrite dans la loi.

Ce vendredi 25 janvier, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a précisé les propos du chef de l’État : « L’objectif d’Emmanuel Macron de sortie du glyphosate au premier janvier 2021 est l’objectif politique. Nous allons l’atteindre je pense pour 80 % de l’agriculture française. Si nous arrivons plus vite tant mieux, si nous n’y arrivons pas, le président de la République a toujours dit (que) nous ne laisserons personne sans solution. »

« Des milliers d’agriculteurs se passent déjà de glyphosate, en revenant sur sa promesse il montre la nature de son engagement pour l’écologie : du zapping », a réagit l’eurodéputé écologiste Yannick Jadot ce vendredi matin sur Radio Classique.






19 octobre 2020
A Montpellier, une Maison des résistances contre un projet routier
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
"Nous refusons le couvre-feu", écrivent des « cerveaux non disponibles »
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les professionnels de plus en plus exposés aux rayons ionisants en France
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les sans-papiers en marche vers l’Élysée
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2020
Les gendarmes ont expulsé la Zad du Village du Peuple, près de Saint-Nazaire
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2020
Première action du collectif La Ronce contre les lobbies du sucre
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2020
L’expansion du commerce en ligne pourrait détruire plus d’un million d’emplois aux États-Unis
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Le gouvernement interrogé à l’Assemblée nationale sur les masques toxiques
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Total : des salariés ont bloqué la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
La Zad de Roybon expulsée par les forces de l’ordre
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les catastrophes naturelles ont doublé en 20 ans sous l’effet du réchauffement climatique
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les députés examinent un budget 2021 « décevant d’un point de vue écologique »
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les citoyens de la Convention climat demandent un « engagement formel » à M. Macron
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
EDF assigné en justice pour ses activités au Mexique
Lire sur reporterre.net
12 octobre 2020
Des aides publiques massives pour le CAC40, sans contrepartie
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

12 octobre 2020
Les voitures SUV roulent à contresens de l’histoire
Enquête
19 octobre 2020
A Grenoble, les jardins de la discorde
Info
17 octobre 2020
On traite les pauvres comme on traite la nature : mal
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Pesticides