Sortie du glyphosate d’ici 2021 : Macron ne tiendra pas sa promesse

Durée de lecture : 2 minutes

25 janvier 2019

Jeudi 24 janvier 2019, Emmanuel Macron a déclaré que la France ne parviendrait pas à se passer « à 100 % » du glyphosate dans les trois ans. Il avait pourtant promis, notamment sur Twitter en novembre 2017, l’abandon de cette molécule controversée, principe actif du célèbre Roundup de Monsanto, également employée dans d’autres herbicides.

Emmanuel Macron a fait cette déclaration lors d’un « débat-citoyen » à Bourg-de-Péage (Drôme). « Je sais qu’il y en a qui voudraient qu’on interdise tout du jour au lendemain, a déclaré le Président. Je vous dis : [ce n’est] pas faisable et ça tuerait notre agriculture. Et même en trois ans, on ne fera pas 100%, on n’y arrivera, je pense pas. »

Le 16 septembre 2018, les députés rejetaient l’ensemble des amendements visant à graver dans la loi l’engagement présidentiel, dans le cadre du débat en nouvelle lecture de la loi Agriculture et Alimentation. Un remake de ce qui s’était passé pendant sa première lecture, en mai 2018. Le Premier ministre, Édouard Philippe, avait assuré que l’engagement d’Emmanuel Macron sur une interdiction en France « d’ici trois ans » de l’utilisation du glyphosate serait tenu, même sans être inscrite dans la loi.

Ce vendredi 25 janvier, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a précisé les propos du chef de l’État : « L’objectif d’Emmanuel Macron de sortie du glyphosate au premier janvier 2021 est l’objectif politique. Nous allons l’atteindre je pense pour 80 % de l’agriculture française. Si nous arrivons plus vite tant mieux, si nous n’y arrivons pas, le président de la République a toujours dit (que) nous ne laisserons personne sans solution. »

« Des milliers d’agriculteurs se passent déjà de glyphosate, en revenant sur sa promesse il montre la nature de son engagement pour l’écologie : du zapping », a réagit l’eurodéputé écologiste Yannick Jadot ce vendredi matin sur Radio Classique.




21 octobre 2019
Un garde forestier assasiné en Roumanie
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2019
L’ONF abandonne l’usage de pesticides en forêt publique
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2019
Les Verts progressent fortement aux élections en Suisse
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2019
Etouffé par la chaleur, le Qatar climatise même les rues
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2019
L’Eglise catholique pourrait qualifier de « péché » les actes anti-écologiques
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2019
Notre-Dame : six mois après l’incendie, le scandale de la contamination au plomb
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
Cambriolée, la rédaction de Streetpress a besoin de soutien
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
Dans les lacs, les algues se multiplient à cause du changement climatique
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
Un écologiste assassiné en Indonésie
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
La pêche électrique détruit les écosystèmes, confirme une étude
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2019
Les décrocheurs parisiens de portraits de Macron condamnés à 500 € d’amende
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2019
La loi énergie-climat devant le Conseil Constitutionnel
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
Google a financé des groupes climato-sceptiques
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
De la viande provoque trois morts en Allemagne, deux départements français en ont importé
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
Le gouvernement projette la construction de six réacteurs EPR
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

21 octobre 2019
Face à l’acharnement judiciaire, le Comité Adama tisse des liens avec d’autres luttes
Info
16 octobre 2019
La carte des luttes contre les grands projets inutiles
Enquête
19 octobre 2019
Rojava kurde : un projet écologique menacé par l’invasion turque
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Pesticides