Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Libertés

Sur la Zad, la gendarmerie réprime un rassemblement contre les crimes policiers

Les gendarmes mobiles sont intervenus jeudi 12 juillet, vers 18 heures, sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes. À hauteur du carrefour de la Saulce, le long de la RD 81, une trentaine de personnes manifestaient contre les violences policières. Ils ont brandi une pancarte « 2 morts en 5 jours, à qui le tour », en référence à la mort d’Aboubakar Fofana, tué par un CRS dans le quartier du Breil à Nantes mardi 3 juillet, et à la mort d’une autre personne, à Vic-sur-Aisne.

Des banderoles ont été installées le long de la route. La préfecture indique que les gendarmes sont intervenus pour « rétablir l’entière circulation sur cet axe », et ont alors fait usage de gaz lacrymogène « après sommation ». Trois personnes ont alors été interpellées.

Un habitant de la Zad et militant contre les violences policières, raconte une toute autre version à notre micro. Selon lui, les banderoles « ne bloquaient pas la route » quand les gendarmes sont intervenu.

Voir le témoignage :

Plusieurs photos publiées par l’automédia de la Zad indiquent par ailleurs que le rassemblement ne se déroulait pas sur la route, mais bien sur un champ :

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire