Un décret inopiné autorise l’expérimentation de la publicité sur les trottoirs

4 janvier 2018



Il n’aura pas fallu longtemps aux (mal)heureux élus pour décliner ou tempérer la possibilité d’expérimenter la publicité sur les trottoirs, accordée par un décret paru le 24 décembre 2017. Bordeaux, Lyon et Nantes ont en effet été autorisées à tester un nouveau format publicitaire sur le sol, par dérogation à plusieurs règles du code de l’environnement et du code de la route. Le décret pose plusieurs règles : le marquage doit être biodégradable (base aqueuse ou crayeuse), il doit durer moins de dix jours, ne pas dépasser 2,5 m2. De plus, au moins 80 m doivent espacer deux publicités au sol. La collectivité doit effectuer une évaluation de cette expérimentation tous les six mois.

Dès le 26 décembre, la mairie de Bordeaux a rappelé son refus régulier face à ce type de demandes, considérant que cela constitue une pollution visuelle. Elle indique également n’avoir jamais été consultée en amont de cette décision. Nathalie Delattre, sénatrice de la Gironde, va même plus loin et indique avoir demandé aux ministre de l’Intérieur de « bien vouloir motiver les intentions du gouvernement et la finalité » de ce décret. Nantes lui a emboîté le pas dès le 28 décembre, arguant également de la pollution visuelle. La Ville prévoit d’ailleurs de réduire la densité des panneaux publicitaires à partir de février 2018. La métropole de Lyon a quant à elle choisi de tempérer et annonce mener une concertation avec les communes de l’agglomération avant de mettre en œuvre cette publicité expérimentale.

En 2015, la Ville de Paris avait adopté une délibération fixant à près de 500 euros la tarification de l’enlèvement de ces publicités, avec demande de remboursement à l’entreprise qui a réalisé le marquage au sol.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : JCDecaux veut censurer une association anti-publicitaire


20 janvier 2018
Le mouvement contre l’aéroport rouvrira la route des chicanes lundi matin
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2018
2017 se classe parmi les trois années les plus chaudes jamais observées
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2018
Le gouvernement annonce des mesures pour lever les freins à l’éolien terrestre
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2018
Notre-Dame-des-Landes à l’ordre du jour du Conseil des ministres
Lire sur reporterre.net
16 janvier 2018
Gérard Collomb annonce une évacuation « des éléments les plus radicaux »
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2018
Énorme marée noire en mer de Chine
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2018
Déchets nucléaires à Bure : l’ASN émet une « réserve » et demande des précisions
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2018
La vague de chaleur en Australie était si forte que les renards volants tombaient des arbres
Lire sur reporterre.net
12 janvier 2018
Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement envisage l’annulation du contrat avec Vinci en raison d’une « clause bizarre »
Lire sur reporterre.net
12 janvier 2018
Deux tiers des écoles françaises seraient polluées
Lire sur reporterre.net
12 janvier 2018
De plus en plus de tortues femelles au nord de la Grande barrière de corail
Lire sur reporterre.net
11 janvier 2018
Le Défenseur des droits demande l’interdiction des lanceurs de balle de défense
Lire sur reporterre.net
11 janvier 2018
Abaisser la vitesse de circulation sur les routes permet de moins polluer
Lire sur reporterre.net
11 janvier 2018
Deux ONG déposent une plainte contre Samsung pour violation des droits de l’homme
Lire sur reporterre.net
11 janvier 2018
Luxleaks : la condamnation d’Antoine Deltour annulée
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
20 janvier 2018
Les anciennes variétés de semences ont une histoire bien vivante
Chronique
20 janvier 2018
Le transport de marchandises à la voile commence à travers l’Atlantique
Alternative
19 janvier 2018
Le loup, « une réalité violente, cruelle et imprévisible »
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Libertés