Un rapport fustige la stratégie du maintien de l’ordre lors du premier anniversaire des Gilets jaunes

Durée de lecture : 2 minutes

27 janvier 2020

L’Observatoire parisien des libertés publiques a rendu public, le 24 janvier, un rapport sur la stratégie de maintien de l’ordre lors de la manifestation anniversaire des Gilets jaunes, le 16 novembre 2019 place d’Italie, à Paris. Lors de cette manifestation plusieurs personnes ont été blessées et un manifestant a perdu un œil.

L’Observatoire parisien des libertés publiques, constitué de la section parisienne de la Ligue des droits de l’Homme et du syndicat des avocats de France, constate que :

• Le dispositif du maintien de l’ordre sur la place d’Italie, dès le matin, avait eu pour effet de générer une escalade des tensions, notamment par la présence importante de forces de l’ordre non spécialisées dans le maintien de l’ordre ou n’étant pas identifiées ;

• De multiples irrégularités ont été constatées, telles l’absence de sommations, l’utilisation d’armes en dehors de toute nécessité ou proportionnalité (…) ;

• La demande « d’interdiction » de la manifestation, lors de la conférence de presse, par le préfet de police Didier Lallement, n’avait été accompagnée de la publication d’aucun arrêté d’interdiction, conformément à la procédure requise par la loi. (…) Le préfet semble avoir surtout répondu à des objectifs de communication visant, non pas à pacifier la situation, mais à établir aux yeux du public qu’il agissait avec détermination, ainsi qu’il l’a plusieurs fois rappelé ;

• Une « nasse » avait été instaurée la place d’Italie pendant plusieurs heures qui a été constitutive d’une mise en danger des manifestant.es. (...) »

L’Observatoire indique s’interroger sur « les objectifs poursuivis par les autorités », le dispositif choisi ayant pu accroître « considérablement les tensions » et augmenter « les risques de blessures graves ».




14 février 2020
Critiqué, Carrefour retire ses assiettes en plastique faussement « réutilisables »
Lire sur reporterre.net
13 février 2020
Le Parlement européen valide un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
12 février 2020
Le quatrième Conseil de défense écologique se contente de mesurettes
Lire sur reporterre.net
12 février 2020
Des militants de Sea Shepherd France mis en garde à vue
Lire sur reporterre.net
12 février 2020
Pesticides : des fraudes dénoncées dans un laboratoire qui évalue leur toxicité
Lire sur reporterre.net
11 février 2020
Compteurs Linky : Engie et EDF mis en demeure pour leur collecte de données
Lire sur reporterre.net
11 février 2020
Après Lubrizol, les contrôles des sites Seveso vont être renforcés
Lire sur reporterre.net
10 février 2020
Le groupe financier BlackRock a été envahi par des activistes écologistes
Lire sur reporterre.net
10 février 2020
18,3 °C en Antarctique, un record de chaleur
Lire sur reporterre.net
10 février 2020
Le Conseil d’Etat ferme la porte aux « nouveaux OGM »
Lire sur reporterre.net
7 février 2020
Isabelle Kocher, directrice générale d’Engie, poussée vers la sortie
Lire sur reporterre.net
7 février 2020
Bolsonaro veut ouvrir l’Amazonie à l’exploitation minière et aux barrages
Lire sur reporterre.net
5 février 2020
En Corse, un incendie ravage 1.100 hectares
Lire sur reporterre.net
5 février 2020
Convention pour le climat : LREM soumet aux citoyens dix propositions
Lire sur reporterre.net
5 février 2020
La Cour des comptes juge sévèrement l’action de l’État sur les pesticides
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien
15 février 2020
En Finlande, l’hiver est si chaud que les oiseaux ne migrent plus
Reportage
13 février 2020
Macron, le bouffon de l’écologie
Édito


Sur les mêmes thèmes       Libertés