Un rapport fustige la stratégie du maintien de l’ordre lors du premier anniversaire des Gilets jaunes

Durée de lecture : 2 minutes

27 janvier 2020

L’Observatoire parisien des libertés publiques a rendu public, le 24 janvier, un rapport sur la stratégie de maintien de l’ordre lors de la manifestation anniversaire des Gilets jaunes, le 16 novembre 2019 place d’Italie, à Paris. Lors de cette manifestation plusieurs personnes ont été blessées et un manifestant a perdu un œil.

L’Observatoire parisien des libertés publiques, constitué de la section parisienne de la Ligue des droits de l’Homme et du syndicat des avocats de France, constate que :

• Le dispositif du maintien de l’ordre sur la place d’Italie, dès le matin, avait eu pour effet de générer une escalade des tensions, notamment par la présence importante de forces de l’ordre non spécialisées dans le maintien de l’ordre ou n’étant pas identifiées ;

• De multiples irrégularités ont été constatées, telles l’absence de sommations, l’utilisation d’armes en dehors de toute nécessité ou proportionnalité (…) ;

• La demande « d’interdiction » de la manifestation, lors de la conférence de presse, par le préfet de police Didier Lallement, n’avait été accompagnée de la publication d’aucun arrêté d’interdiction, conformément à la procédure requise par la loi. (…) Le préfet semble avoir surtout répondu à des objectifs de communication visant, non pas à pacifier la situation, mais à établir aux yeux du public qu’il agissait avec détermination, ainsi qu’il l’a plusieurs fois rappelé ;

• Une « nasse » avait été instaurée la place d’Italie pendant plusieurs heures qui a été constitutive d’une mise en danger des manifestant.es. (...) »

L’Observatoire indique s’interroger sur « les objectifs poursuivis par les autorités », le dispositif choisi ayant pu accroître « considérablement les tensions » et augmenter « les risques de blessures graves ».




21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Fin d’un permis de recherches d’hydrocarbures : le gouvernement accusé de double jeu
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique seront mieux protégés
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Contre l’extension de l’aéroport de Roissy, 15 associations déposent un recours
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
L214 dévoile une nouvelle vidéo choc, tournée dans un abattoir de veaux
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
La limitation d’Airbnb devient un enjeu des municipales à Paris
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
L’épidémie de coronavirus fait baisser les émissions de CO2 de la Chine de 25 %
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Pollution radioactive de la Loire : une plainte déposée contre EDF et contre X
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Un kit pédagogique sur les poissons « oublie » le problème de la surpêche
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Élisabeth Borne stigmatise « le développement anarchique » des éoliennes
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Les fongicides dans l’eau potable aggraveraient la maladie d’Alzheimer, selon des chercheurs du CNRS
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Le gouvernement veut que la chasse commence deux mois plus tôt
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
De nombreux pesticides ont été mesurés dans l’air
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Pour protéger le climat et la biodiversité, une autre politique forestière est nécessaire, assure un rapport
Lire sur reporterre.net
17 février 2020
Les associations écologistes dénoncent des « actions violentes » de la FNSEA
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
20 février 2020
L’écologie au pouvoir : bilan d’un mandat à Grenoble
Reportage
20 février 2020
Les travailleurs du soin, malades du néolibéralisme
Enquête
21 février 2020
Fermeture de Fessenheim : après la centrale, le saut dans le vide
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Libertés