Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Info — Agriculture

Un village picard résiste à l’usine à vaches

Dans la Somme, les habitants se rebellent contre le projet d’une ferme géante de 500 vaches. Ils manifestent le 3 mars à Paris.


Eté 2011 : la population d’une petite commune de la Somme, à Drucat, au nord d’Abbeville, apprend l’installation prochaine de la plus grande ferme-usine de France dans son voisinage : un élevage laitier géant (qui donne son nom au projet, dit des "Mille vaches") qui sera associé à un méthaniseur de puissance industrielle, et mis en oeuvre par la société SCEA Côte de la Justice.

La lutte s’organise avec la création notamment de Novissen (acronyme de « NOs VIllages Se Soucient de leur Environnement », prononcez « nos vies saines ») une association qui depuis milite pour faire annuler ce projet jugé mettre « en péril la santé, la sécurité, l’environnement, l’emploi ». De plus « il pose la question de la condition animale et montre de façon évidente les dérives de tout un système ! »

Début 2013 : une décision préfectorale autorise le projet de ferme, mais avec 500 vaches. Novissen maintient sa position, arguant que les extensions futures ne sont pas exclues et qu’une exploitation de 500 vaches reste une exploitation géante et une forme d’élevage intensif. L’association attire aussi l’attention sur d’autres projets d’agrandissements d’élevages industriels (porcs, volailles) du secteur.

Aussi le 3 mars, Novissen, qui affiche de nombreux soutiens (EELV, Cap 21, FNE, Confédération paysanne…), a prévu de défiler à Paris, de la gare Montparnasse au Salon de l’agriculture dont ce sera le dernier jour, pour dénoncer les dérives de l’élevage industriel.

........................

Complément d’info :

-  Association Novissen

-  Un article du Courrier Picard : « Ferme des 1000 Vaches : Novissen montre les cornes »


Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire