Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

Pesticides

Une ouvrière agricole du Limousin a porté plainte contre X pour inhalation de pesticides


Cette plainte parait avoir été déposée à la mi-septembre, via internet, auprès du procureur de la République de Guéret (Creuse).

La plaignante travaillait depuis plusieurs années dans un verger situé sur la commune de Nouzerolles dans la Creuse. A plusieurs reprises, elle dit avoir ressenti les mêmes effets, après avoir réalisé des épandages sur les vergers de l’exploitation : nausées, vomissement, maux de tête. Cette fois-ci, elle estime que le mal s’est amplifié :

« Après un traitement que j’ai fait le 16 septembre, j’ai été prise de vertiges, j’ai vomi beaucoup toute la nuit. »

Une multitude de faits sont énoncés par l’employée : pas de moyen de protection, pas de précaution pour les épandages (en particulier en fonction de la force du vent), pas de local sécurisé et aux normes pour entreposer les produits phytosanitaires, pas de cahier d’épandage mis à jour. En outre la récolte aurait débuté sans respect des délais obligatoires entre le traitement et le ramassage des fruits.

Sollicité par notre équipe, le propriétaire, un agriculteur (éleveur et pomiculteur) ne souhaite pas s’exprimer. Pour l’instant, sa coopérative (Limdor à Saint-Yrieix-la-Perche, en Haute-Vienne) non plus, pas plus que l’association « Pommes du Limousin », qui chapeaute régionalement la profession. Nous les avons également sollicités.

Pour aller plus loin, voir le témoignage complet de Sorina ici.


📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende