Faire un don
83745 € récoltés
OBJECTIF : 120 000 €
70 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

VIDÉO - Les « malfaiteurs » de Bure disent leur vérité

Durée de lecture : 1 minute

21 novembre 2018 / Reporterre

Voyant leurs libertés durement restreintes par un contrôle judiciaire, les militants anti-nucléaires poursuivis par la justice ont décidé de s’exprimer. En vidéo, ils et elles racontent ce qu’ils subissent et pourquoi ils luttent contre le projet Cigéo d’enfouissement des déchets nucléaires.

En juin dernier, des dizaines de policiers et gendarmes ont opéré des perquisitions brutales chez une dizaine de personnes opposées au projet Cigéo d’enfouissement des déchets nucléaires. Sept d’entre elles sont restées en garde à vue pendant plusieurs dizaines d’heures, subissant plusieurs interrogatoires des policiers. Fait exceptionnel, un avocat, Maître Étienne Ambroselli, a été lui aussi perquisitionné et retenu près de 48 heures en garde à vue. Depuis, cinq personnes restent sous contrôle judiciaire, et deux autres ont, en septembre et octobre, été aussi placées par l’appareil judiciaire dans cette situation.

Les militants sous contrôle judiciaire se voient reprocher de participer à une « association de malfaiteurs ». Ils ne sont pas visés pour des faits précis et ne sont pas condamnés, mais subissent du fait du contrôle judiciaire des restrictions fortes de leurs libertés. Le 28 novembre, la Cour de cassation doit décider si ce contrôle judiciaire est levé.

Plusieurs d’entre eux ont choisi de s’exprimer ouvertement, de dire pourquoi ils luttent et ce qu’ils subissent. Voici leurs témoignages.


Angèle : « Ne pas baisser les bras, même si l’on sacrifie beaucoup de sa vie personnelle »


Joël : « La mise en commun, c’est une façon de répondre à une industrie nucléaire qui joue sur l’isolement des gens »


Pivoine : « Le contrôle judiciaire que je subis, c’est déjà une peine. Mais je ne vais pas m’arrêter »


Chloé :« Je me sens bloquée dans ma vie. Mais ils ne détruiront jamais mes idées »


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Lire aussi : À Bure, la justice sert à réprimer la lutte contre les déchets nucléaires

Source : Reporterre avec La chaîne « Paroles de Malfaiteur-e-s »

Photo : Angèle le 14 novembre (© Lorène Lavocat/Reporterre)

DOSSIER    Déchets nucléaires

THEMATIQUE    Libertés
26 juin 2019
Total : au service des actionnaires, au mépris du climat
Tribune
25 juin 2019
Les lecteurs de Reporterre ont tiré le portrait de militants écolos
Reportage
26 juin 2019
L’activisme et le militantisme écologique depuis 30 ans
Podcast


Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires



Sur les mêmes thèmes       Libertés





Du même auteur       Reporterre