Vivre en Chine coûte trois ans et demi d’espérance de vie

Durée de lecture : 2 minutes

13 septembre 2017



La Chine va entrer dans la quatrième année de sa guerre contre la pollution. Mais le combat décrété par le Premier ministre Li Keqiang est encore loin d’être gagné. Selon une nouvelle étude de l’Energy Policy Institute de l’Université de Chicago (EPIC) évoquée par le quotidien Les Echos mercredi 13 septembre, l’incapacité du pays à réguler la qualité de son air ampute, en moyenne, l’espérance de vie de ses citoyens de trois ans et demi par rapport aux nations affichant des standards de pollution conformes à ceux préconisés par l’Organisation mondiale de la santé.

Pour atteindre cette conclusion, l’EPIC a décortiqué, de 2004 à 2012, l’évolution des niveaux de pollution et des taux de mortalité dans 154 grandes villes chinoises. Ses chercheurs ont ainsi découvert un bond de mortalité lié aux maladies cardio-respiratoires provoquées par les épisodes de pollution atmosphérique. Ils ont encore identifié d’importantes différences de mortalité entre les régions chinoises affichant des profils industriels et énergétiques différents.

Ainsi au nord du pays, comme à Harbin, où le gouvernement alimente des centrales au charbon l’hiver pour fournir gratuitement du chauffage à la population, l’espérance de vie des habitants peut être amputée de 6,9 années du fait de la forte concentration de particules nocives pendant plusieurs mois de l’année. A l’inverse, au sud du fleuve Huai, où l’Etat ne fournit pas de chauffage gratuit, l’espérance de vie peut être supérieure de trois ans par rapport au Nord.

Conscient de ces dangers, le gouvernement chinois a promis dès 2014 de s’attaquer à cette pollution atmosphérique et a considérablement renforcé ses contrôles et ses efforts. L’an dernier, le ministère de l’Environnement reconnaissait toutefois que seules 84 des 338 villes qu’il surveillait avaient affiché des qualités d’air conformes aux standards nationaux, moins sévères que les normes conseillées par l’OMS.





Lire aussi : Pékin souhaite interdire les voitures essence et diesel


31 juillet 2020
L214 et la Ligue des droits de l’Homme attaquent la cellule Déméter en justice
Lire sur reporterre.net
31 juillet 2020
Le préfet de Seine-Maritime autorise l’abattage de 1.430 renards
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
De plus en plus de cours d’eau s’assèchent en France
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Triste record en 2019 : le plus grand nombre de défenseurs de la terre assassinés en une seule année
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Pesticides : les habitants de Tautavel privés d’eau potable
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
« Autoroute ferroviaire », « train des primeurs » : Jean Castex esquisse un plan de relance du fret
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Trois milliards d’animaux touchés par les feux de forêt en Australie
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
En 46 ans, la population de poissons migrateurs a baissé de 76 %
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Aux Etats-Unis, de grands groupes pétroliers financent la police
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Le Premier ministre Jean Castex dénonce l’ « écologie punitive voire sectaire » et prône la croissance verte
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Convention citoyenne pour le climat : le gouvernement commence à prendre des mesures, mais au rabais
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
À la Réunion, une opposition toujours vive contre la « nouvelle route du littoral »
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Bérangère Abba, Joël Giraud : l’engagement écolo à géométrie variable des nouveaux secrétaires d’État
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Le bruit sismique d’origine humaine a diminué de 50 % pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Une Australienne lance un procès à propos des pertes financières dues au changement climatique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Chine

1er août 2020
Agenda : les rendez-vous festifs, écolos et militants de l’été
Info
31 juillet 2020
Malgré ses annonces, l’État pourrait laisser Amazon construire des entrepôts à gogo
Info
31 juillet 2020
Écologistes, nous marchons contre le racisme et pour la justice sociale
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Chine