164 défenseurs de l’environnement assassinés en 2018

Durée de lecture : 2 minutes

26 août 2019



Au moins 164 défenseurs de l’environnement ont été tués en 2018, selon le bilan annuel de l’ONG Global Witness, et un nombre incalculable d’autres personnes ont été réduites au silence par la violence, l’intimidation et l’utilisation ou le dévoiement de lois anti-manifestation et autres tactiques conçues pour réprimer les manifestations, telles que les arrestations, les menaces de mort, les poursuites et les campagnes de diffamation. Tous se défendaient contre des projets miniers, forestiers ou agro-industriels. L’ONG constate partout dans le monde une criminalisation croissance des défenseurs.

La lutte pour l’eau passe au premier plan

À l’échelle mondiale, le nombre réel de meurtres est probablement beaucoup plus élevé, car les cas font rarement l’objet d’enquêtes et ne sont souvent pas repérés. Il est difficile de trouver ou de vérifier des preuves fiables.

Les Philippines ont enregistré le plus grand nombre de morts au monde, avec 30 victimes. La plus forte augmentation des meurtres a eu lieu au Guatemala, avec 16 meurtres confirmés, plus de cinq fois plus en 2018 qu’en 2017. C’est le pays avec le plus grand nombre de morts par habitants. La Colombie et l’Inde ont, elles, compté 24 et 23 morts en 2018.

Le secteur le plus meurtrier est celui des mines, avec 43 décès confirmés et le nombre de meurtres liés à la défense des sources d’eau dans le monde a également augmenté, passant de quatre en 2017 à 17 en 2018. Parmi les auteurs présumés de la violence, on trouve les agents de sécurité des entreprises, les forces de l’État et des tueurs à gages, les trois travaillant souvent en collaboration.

Cette année, pour la première fois, Global Witness tire également la sonnette d’alarme quant à la criminalisation des militants et de leurs communautés. Des preuves provenant de tous les continents montrent que les gouvernements et les entreprises utilisent les tribunaux et les systèmes juridiques comme instruments d’oppression contre ceux qui, pour préserver leurs terres et les écosystèmes, menacent leur pouvoir et leurs intérêts.

L’utilisation abusive de lois existantes visant à arrêter les terroristes ou à protéger la sécurité nationale, et la création de nouvelles règles pour interdire les manifestations ou museler la liberté d’expression sont de plus en plus fréquentes, y compris aux États-Unis ou en Europe, ce qui permet de prétendre que les attaques contre les défenseurs sont légitimes.

Une grande partie de la persécution des défenseurs de la terre et de l’environnement est provoquée par la demande de terre et de matières premières nécessaires aux produits que nous consommons chaque jour, que ce soit la nourriture, le téléphone portable ou les bijoux.

- Source : Elisabeth Schneiter avec :
. Global witness

- Lire aussi : Les héros de l’environnement





Lire aussi : Un indigène en lutte contre les pétroliers assassiné au Pérou


4 mars 2021
Loi Climat : les députés veulent un moratoire sur la construction d’entrepôts de commerce électronique
Lire sur reporterre.net
4 mars 2021
L’éolien devient la troisième source d’électricité en France
Lire sur reporterre.net
3 mars 2021
La France doit renforcer la lutte contre le trafic d’espèces sauvages, affirme un rapport
Lire sur reporterre.net
3 mars 2021
Des ONG attaquent Casino pour des faits de déforestation et de violation des droits humains
Lire sur reporterre.net
3 mars 2021
La réduction des émissions de CO2 largement insuffisante pour respecter l’Accord de Paris, selon un rapport
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Les émissions du CAC40 conduisent à un réchauffement climatique de 3,5 °C, selon Oxfam France
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
L’Autorité environnementale étrille des mesures de la loi Asap
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Mouvement climat : appel à contribution pour une enquête sociologique
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Les hommes dominent encore la recherche sur l’écologie
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Manifestation devant l’Assemblée nationale pour défendre les forêts
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Après le sévère jugement de la Convention, le gouvernement défend sa loi Climat
Lire sur reporterre.net
28 février 2021
Un tribunal ordonne le démontage d’éoliennes dans l’Hérault
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Climat : les efforts des États diminueraient de seulement 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
19 janvier 2021
Lettre du bocage : « Nous ne supportons pas d’être gouvernés par la peur »
Tribune
3 mars 2021
Quatre espèces d’arbres sur dix sont menacées de disparition
Tribune
4 mars 2021
Architectes, abandonnons le monde des lobbies et du béton
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Libertés