Arrestation de notre collègue Alexandre-Reza Kokabi

Durée de lecture : 1 minute

26 juin 2020 / La rédaction de Reporterre



Notre collègue journaliste, Alexandre-Reza Kokabi, a été placé en garde à vue vendredi 26 juin à 11h10 alors qu’il couvrait le blocage de l’aéroport d’Orly par des militants écologistes d’Extinction Rebellion.

À cette heure, il n’est toujours pas sorti de la gendarmerie de Pontoise. Au cours de l’intervention des forces de l’ordre, Alexandre-Reza Kokabi a montré à plusieurs reprises sa carte de presse, donné son identité et signalé son statut de journaliste. Il a malgré tout été interpellé. Il risque, comme les 27 militants d’Extinction Rebellion arrêtés et placés en garde à vue au même moment, d’être poursuivi pour « entrave à la circulation aérienne » — un délit passible de cinq ans d’emprisonnement et 18.000 euros d’amende.

L’équipe de Reporterre apporte un soutien total à son journaliste. Nous sommes indignés par cette garde à vue et par sa longueur. La gendarmerie n’a à nos yeux aucune raison de le retenir toute la nuit en cellule alors qu’il a été auditionné en début d’après-midi et que le parquet de Créteil sait qu’il est journaliste. Ce matin, Alexandre-Reza Kokabi a exercé sa mission d’information. Ce n’est pas un délit mais un rôle indispensable en démocratie.





Photo :
. Gendarmerie. Pxhere

THEMATIQUE    Libertés
20 juin 2020
Pendant le confinement, le braconnage de tortues a explosé à Mayotte... et continue
Reportage
1er juillet 2020
La stigmatisation du « bobo » tente de disqualifier les luttes écologistes
Entretien
2 juillet 2020
Au Kosovo, Serbes et Albanais luttent ensemble pour protéger leurs rivières
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Libertés





Du même auteur       La rédaction de Reporterre