Attac repeint en noir le pollueur Total. Six militants en garde à vue

Durée de lecture : 2 minutes

12 octobre 2019

Les militants d’Attac ont peint en noir, samedi 12 octobre au matin, le bas de la tour Total à La Défense, pour dénoncer les investissements polluants de la multinationale du pétrole.

Suite à cette action, six militants ont été interpellés par la police, dont Maxime Combes, porte-parole d’Attac. A 15 heures 30 ce samedi, ils étaient toujours en garde à vue. Attac appelle à un rassemblement de soutien à 16 heures 30, devant le commissariat de la Défense, à Courbevoie.

« Total reste le premier pollueur du CAC40, responsable de 458 millions de tonnes d’émission de gaz à effet de serre en 2018. Dans un climat de répression généralisée, plutôt que de s’attaquer aux premiers responsables de la catastrophe écologique, le gouvernement préfère poursuivre les mouvements et les personnes qui les dénoncent. Attac France demande la libération immédiate de ses militant·e·s et de son porte-parole », indique l’organisation dans un communiqué.

Une journée de protestations contre les multinationales a été lancée par Attac et de nombreux autres collectifs à travers la France. Amazon, BNP Paribas et Total sont particulièrement visés.

Les actions organisées ces samedi 12 et dimanche 13 octobre, visent à coller des affiches sur les "lockers" - lieux de retrait de livraison- d’Amazon, les distributeurs de banque de BNP Paribas et les pompes à essence de Total pour les mettre « #HorsService ». Plus de 600 personnes ont commandé un kit d’action individuel et plus de 80 collectifs ont organisé des actions à travers la France, assure Attac.

En plus de Paris, ce samedi des actions ont également eu lieu à Marseille, dans les Ardennes, à la Souterraine (Creuse), Dunkerque (Nord), Saint-Herblain (Loire-Atlantique), Jouy-en-Josas (Yvelines), Le Havre (Seine-Maritime), Avignon (Vaucluse), etc.

- Source : Attac et Clément Lanot



Lire aussi : Total : au service des actionnaires, au mépris du climat


31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Michel Tibon-Cornillot, penseur du « déferlement des techniques », est mort du Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Au Portugal, les immigrés régularisés le temps de la crise sanitaire
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Coronavirus : une usine d’oxygène fermée par un fonds spéculatif demande sa nationalisation
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Les dépenses françaises pour la bombe atomique pourraient financer 100.000 lits de soins intensifs
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Aux États-Unis, en raison du coronavirus, l’administration suspend les contrôles environnementaux
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
En pleine crise du Covid-19, les entreprises se préparent à verser des dividendes record
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
En 2018, on pouvait fabriquer 200 millions de masques par an en France
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
Plan de relance et aides d’urgence : la justice sociale et l’écologie doivent primer
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
Fermeture des marchés : les paysans lancent une carte des alternatives
Lire sur reporterre.net
26 mars 2020
Les pangolins sont porteurs de coronavirus liés au SRAS-CoV-2, indique une étude scientifique
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
31 mars 2020
La SNCF « rechigne » à protéger les cheminots contre le coronavirus
Info
31 mars 2020
Au Québec, la crise du coronavirus pourrait ouvrir « le grand chantier de l’autosuffisance » alimentaire
Info
31 mars 2020
En Chine et en Italie, « les premiers foyers épidémiques sont des zones très polluées »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Luttes