Au Portugal, les immigrés régularisés le temps de la crise sanitaire

Durée de lecture : 1 minute

30 mars 2020



En raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, les pouvoirs publics portugais ont annoncé, samedi 28 mars, la régularisation temporaire des immigrés en attente de titre de séjour, ainsi que des demandeurs d’asile.

Il leur suffira de fournir l’attestation justifiant la requête auprès du service de l’immigration pour bénéficier des mesures prises pour l’ensemble des citoyens dans le cadre du Covid-19. Ils pourront par exemple bénéficier de la prise en charge à domicile en cas de symptômes ou en cas de garde des enfants — les écoles étant fermées — ainsi que des mesures de protection de l’emploi et du salaire, destinées à diminuer l’impact économique de l’épidémie.

« Les gens ne devraient pas être privés de leurs droits à la santé et au service public simplement parce que leur demande n’a pas encore été traitée », a déclaré Claudia Veloso, porte-parole du ministère des Affaires intérieures, à l’agence Reuters. « Dans cette période exceptionnelle, les droits des immigrés doivent être garantis. »

Tout récemment, une vingtaine d’associations d’aide aux immigrés avaient alerté sur les dangers qui guettent ces populations marginalisées. Les délais d’attente au service de l’immigration étant de cinq à six mois.

Parmi les communautés à risque se trouvent les Brésiliens, qui, en attendant une carte de séjour, travaillent souvent dans le secteur du tourisme — totalement à l’arrêt — ou encore les travailleurs agricoles asiatiques du sud du pays.

Le processus normal de régularisation devrait reprendre le 1er juillet.





Lire aussi : En Grèce, les migrants enfermés subissent en plus le coronavirus


22 octobre 2020
À Montpellier, la « Maison de l’écologie et des résistances » expulsée
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Attentat de Conflans : associations et syndicats appellent à plus de solidarité et de justice sociale
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Aux États-Unis, les opérateurs de gaz de schiste laissent fuir le méthane, suite au Covid
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Des inondations ont tué au moins 111 personnes au Vietnam
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Monsanto définitivement reconnu coupable des dommages causés à l’agriculteur Paul François
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
L’entreprise Nokia va déployer la 4G sur la Lune
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Le gouvernement suspend l’utilisation des masques Dim
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Avec l’uranium appauvri, le volume des déchets radioactifs français grossit encore, estime l’ASN
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
La pollution de l’air coûte 943 euros par an et par Français
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
Agriculture, urbanisation : le déclin de la biodiversité se poursuit en Europe
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
Ardèche : la préfète limite l’affluence dans les marchés, mais pas dans les grandes surfaces
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
L’Anses va expertiser les masques à la zéolithe d’argent et de cuivre
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2020
A Montpellier, une Maison des résistances contre un projet routier
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
"Nous refusons le couvre-feu", écrivent des « cerveaux non disponibles »
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les professionnels de plus en plus exposés aux rayons ionisants en France
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Migrations Covid-19

THEMATIQUE    International
5 octobre 2020
La plus grande action jamais menée en France contre le trafic aérien
Reportage
21 octobre 2020
Au prétexte du Covid, toujours plus de jetable et de gâchis à l’hôpital
Enquête
22 octobre 2020
États-Unis : les victimes du gaz de schiste restent divisées entre Trump et Biden
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Migrations Covid-19



Sur les mêmes thèmes       International