Je fais un don
OBJECTIF :
120 000 €
5999
COLLECTÉS
11 %

Bolloré perd définitivement son premier procès en diffamation intenté à Bastamag

11 mai 2018

Après cinq ans de procédure, Bolloré a définitivement perdu le premier procès en diffamation qu’il intentait à Bastamag. Le 7 mai, la chambre criminelle de la Cour de cassation a rejeté le pourvoi de la multinationale présidée par Vincent Bolloré. Celle-ci avait déjà été déboutée de sa plainte en première instance, jugement qui avait été confirmé en appel, avant de se retrouver en cassation.

Pour rappel, le groupe Bolloré a attaqué en diffamation un article publié en octobre 2012, intitulé « Bolloré, Crédit agricole, Louis Dreyfus : ces groupes français, champions de l’accaparement de terres ». L’article pointait le rôle de grandes entreprises françaises dans le phénomène d’accaparement des terres en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Il mentionnait, entre autres, les activités du groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin. Celle-ci possède une trentaine de filiales, dont plusieurs gèrent des plantations d’hévéas et de palmiers à huile en Afrique et en Asie. Ses pratiques font l’objet de nombreuses critiques de la part des populations locales et d’organisations internationales de défense des droits humains.

La Cour de cassation a confirmé que l’article s’inscrivait « dans un débat d’intérêt général sur l’achat et la gestion [de terres agricoles], par des multinationales de l’agro-alimentaire parmi lesquelles la société Bolloré » et reposait « sur une base factuelle suffisante » sans dépasser « les limites admissibles de la liberté d’expression ». La Cour de cassation désavoue ainsi totalement et définitivement les arguments de l’avocat de Bolloré, qui avait reproché aux journalistes de Bastamag, lors de l’audience en appel, d’avoir publié un article « insupportable » pour l’honneur de Vincent Bolloré, et d’avoir réalisé « un travail de cochon ».




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le tribunal donne raison à Basta contre Bolloré


26 mai 2018
Le gouvernement achète 17 millions d’euros de grenades
Lire sur reporterre.net
26 mai 2018
Une pétition est lancée contre le sabotage du train Cévenol par la SNCF
Lire sur reporterre.net
25 mai 2018
Cigéo : la Cour de cassation absout l’Andra sur le potentiel géothermique
Lire sur reporterre.net
25 mai 2018
Dix familles attaquent l’Union européenne en justice
Lire sur reporterre.net
24 mai 2018
Les circonstances dans lesquelles Maxime a perdu sa main se précisent
Lire sur reporterre.net
24 mai 2018
Le politique qui a lancé l’abattage massif d’arbres en Corrèze va être décoré par l’État
Lire sur reporterre.net
23 mai 2018
Le secret des affaires revient à l’Assemblée
Lire sur reporterre.net
23 mai 2018
Deux mois de prison avec sursis pour deux militants opposés au projet GCO de Strasbourg
Lire sur reporterre.net
23 mai 2018
L’enquête publique sur l’incinérateur d’Ivry-Paris XIII est ouverte
Lire sur reporterre.net
23 mai 2018
EDF prépare un nouvel EPR
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
Une commission d’enquête européenne en Bretagne sur l’importation de maïs toxique
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
30 ONG lancent une pétition pour la sortie du glyphosate en trois ans
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
Un cheminot se suicide sur son lieu de travail
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
À Notre-Dame-des-Landes, un homme grièvement blessé à la main par une grenade
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
La France s’oppose à un moratoire européen sur la chasse à la tourterelle des bois
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
26 mai 2018
Des hippies aux néo-paysans, l’histoire ardéchoise du retour à la terre
Alternative
26 mai 2018
Plein de fraises... mais les escargots attaquent le jardin sans pétrole
Chronique
25 mai 2018
Robin, mutilé par une grenade, écrit à Maxime, qui a perdu sa main sur la Zad : « La solidarité est notre arme »
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Libertés