Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Déchets nucléaires

Bure : les opposants à Cigéo affirment réoccuper le bois Lejuc

Le bois Lejuc, près de Bure, est réoccupé par des opposants au projet de centre d’enfouissement des déchets radioactifs Cigéo depuis ce jeudi 18 juillet, à 14 h selon un communiqué. « De nombreuses personnes ont réinvesti ce lieu au sol comme dans les arbres pour réaffirmer leur opposition au projet de centre d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo, au nucléaire et à son monde, industriel, colonial, militaire, peut-on lire sur le site Bureburebure.info. Les forces policières qui occupaient jusque là ce lieu stratégique et protégeaient les intérêts de l’Andra [Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs] ont été contraintes de quitter les lieux. Nous appelons dès maintenant à converger dans le bois Lejuc ainsi que dans les villages de Bure et Mandres-en-Barrois, situés à deux kilomètres de la forêt. »

L’Andra projette de défricher le bois Lejuc pour y faire des fouilles archéologiques et des forages, et à terme de le bétonner pour y construire des puits de ventilation. Le bois a déjà été occupé à deux reprises auparavant, en juillet 2016 puis du 15 août 2016 au 22 février 2018, date à laquelle 500 gendarmes ont expulsé la forêt et détruit les habitations des occupantes. Reporterre avait ensuite assisté à une brève réoccupation du bois le 24 février.

  • Source : Bureburebure (communiqué)
  • Photo : Le bois Lejuc à l’automne 2017. © Roxanne Gauthier/Reporterre

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende