Comment évalue-t-on les risques des perturbateurs endocriniens et pesticides dans l’alimentation ?

Durée de lecture : 1 minute

17 juillet 2017 / Charlotte Grastilleur

Charlotte Grastilleur est directrice adjointe à l’évaluation des risques à l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation).



Documents disponibles

  Sans titre
DOSSIER    Pesticides Alimentation

THEMATIQUE    Santé
18 septembre 2019
Climat : de la prise de conscience à la conscience politique
Édito
19 septembre 2019
En France, une sécheresse qui n’en finit pas
Info
18 septembre 2019
Naomi Klein : « Nous entrons dans l’ère de la barbarie climatique »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Pesticides Alimentation



Sur les mêmes thèmes       Santé