Dans l’Aude, des Faucheurs volontaires occupent l’usine de Monsanto

Durée de lecture : 2 minutes

17 mai 2019

Une soixantaine de Faucheurs volontaires ont investi l’usine Monsanto de Trèbes (Aude). Ils protestent contre la dissémination, dans les champs européens, d’OGM interdits.

« Contamination en cours : 20.000 ha en France de colza OGM », peut-on lire sur la banderole déployée sur la façade de l’usine. Depuis la fin de la matinée, ce vendredi 17 mai, une soixantaine de Faucheurs volontaires d’OGM occupent le site de Monsanto Trèbes, dans l’Aude. L’action est organisée la veille de la journée mondiale contre Monsanto/Bayer.

Du colza contaminé serait vendu par Monsanto sous la marque Dekalb à l’insu des agriculteurs

Leur objectif : s’opposer au géant mondial des pesticides et des semences (récemment racheté par un autre mastodonte du secteur, Bayer), accusé de disséminer, dans les champs européens, des OGM interdits. Selon leur communiqué :

Monsanto Bayer poursuit, de plus belle, la contamination de la planète et la politique de la terre brûlée... L’entreprise criminelle est à l’origine d’une nouvelle atteinte à la biodiversité sauvage et cultivée avec la mise sur le marché de semences de colza contaminées par des semences de colza OGM. »

Des lots de semences de colza de la marque Dekalb (Monsanto France), contaminées par colza transgénique résistant au glyphosate, ont été, selon eux, semés en France, en Allemagne, en République Tchèque et en Roumanie. Ce colza contaminé est « vendu par Monsanto sous la marque Dekalb à l’insu des agriculteurs », a indiqué à l’AFP Jacques Dandelot, 69 ans, l’un des porte-parole des Faucheurs Volontaires.

« Nous exigeons une véritable transparence sur toutes les contaminations par les OGM »

Dans un communiqué, le collectif rappelle que « la contamination, qu’elle se produise par pollinisation, par des repousses ou par la filière agro industrielle (ports, ensachage, céréales pour le bétail...) est techniquement inévitable si la France continue d’importer en provenance de pays produisant des OGM ».

Il exige donc, notamment, « une véritable transparence sur toutes les contaminations par les OGM », « l’arrêt des importations de semences en provenance de pays producteurs d’OGM », « l’arrêt des importations de céréales OGM quelque soit leur destination (alimentation animale et humaine, agro-carburants...) »

La Confédération paysanne de l’Aude appelle toutes les personnes disponibles à les rejoindre immédiatement le site. Outre les Faucheurs volontaires et la Confédération paysanne, qui enchaînent les actions sur le site depuis de nombreuses années, Reporterre avait consacré un article aux Gilets jaunes mobilisés contre le géant des pesticides et des semences. Le 10 décembre dernier, avant l’arrivée des employés sur le site, un groupe avait par exemple empêché les livraisons.

Source : Reporterre, avec AFP.

Photo : Faucheurs Volontaires



Lire aussi : Dans l’Aude, des Gilets jaunes campent contre Monsanto


6 avril 2020
Face à la chute des cours du pétrole, l’État prêt à soutenir le parapétrolier Vallourec
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Le mois de mars 2020 figure parmi les plus chauds jamais enregistrés
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Amazon mis en demeure par l’Inspection du travail
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Plan de relance : 250 organisations dénoncent le lobbying de l’aviation
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Un incendie près de Tchernobyl provoque une forte hausse de la radioactivité
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
L’enquête publique sur un grand projet autoroutier maintenue malgré le confinement
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    OGM

THEMATIQUE    Luttes
6 avril 2020
Conservatrice, réactionnaire ou progressiste, trois voies pour l’après-crise sanitaire
Tribune
3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête
6 avril 2020
Pendant le confinement, les épandages de pesticides autorisés près des habitations
Info


Dans les mêmes dossiers       OGM



Sur les mêmes thèmes       Luttes