Dans l’Aude, des Faucheurs volontaires occupent l’usine de Monsanto

17 mai 2019

Une soixantaine de Faucheurs volontaires ont investi l’usine Monsanto de Trèbes (Aude). Ils protestent contre la dissémination, dans les champs européens, d’OGM interdits.

« Contamination en cours : 20.000 ha en France de colza OGM », peut-on lire sur la banderole déployée sur la façade de l’usine. Depuis la fin de la matinée, ce vendredi 17 mai, une soixantaine de Faucheurs volontaires d’OGM occupent le site de Monsanto Trèbes, dans l’Aude. L’action est organisée la veille de la journée mondiale contre Monsanto/Bayer.

Du colza contaminé serait vendu par Monsanto sous la marque Dekalb à l’insu des agriculteurs

Leur objectif : s’opposer au géant mondial des pesticides et des semences (récemment racheté par un autre mastodonte du secteur, Bayer), accusé de disséminer, dans les champs européens, des OGM interdits. Selon leur communiqué :

Monsanto Bayer poursuit, de plus belle, la contamination de la planète et la politique de la terre brûlée... L’entreprise criminelle est à l’origine d’une nouvelle atteinte à la biodiversité sauvage et cultivée avec la mise sur le marché de semences de colza contaminées par des semences de colza OGM. »

Des lots de semences de colza de la marque Dekalb (Monsanto France), contaminées par colza transgénique résistant au glyphosate, ont été, selon eux, semés en France, en Allemagne, en République Tchèque et en Roumanie. Ce colza contaminé est « vendu par Monsanto sous la marque Dekalb à l’insu des agriculteurs », a indiqué à l’AFP Jacques Dandelot, 69 ans, l’un des porte-parole des Faucheurs Volontaires.

« Nous exigeons une véritable transparence sur toutes les contaminations par les OGM »

Dans un communiqué, le collectif rappelle que « la contamination, qu’elle se produise par pollinisation, par des repousses ou par la filière agro industrielle (ports, ensachage, céréales pour le bétail...) est techniquement inévitable si la France continue d’importer en provenance de pays produisant des OGM ».

Il exige donc, notamment, « une véritable transparence sur toutes les contaminations par les OGM », « l’arrêt des importations de semences en provenance de pays producteurs d’OGM », « l’arrêt des importations de céréales OGM quelque soit leur destination (alimentation animale et humaine, agro-carburants...) »

La Confédération paysanne de l’Aude appelle toutes les personnes disponibles à les rejoindre immédiatement le site. Outre les Faucheurs volontaires et la Confédération paysanne, qui enchaînent les actions sur le site depuis de nombreuses années, Reporterre avait consacré un article aux Gilets jaunes mobilisés contre le géant des pesticides et des semences. Le 10 décembre dernier, avant l’arrivée des employés sur le site, un groupe avait par exemple empêché les livraisons.

Source : Reporterre, avec AFP.

Photo : Faucheurs Volontaires



Lire aussi : Dans l’Aude, des Gilets jaunes campent contre Monsanto



24 mai 2019
Le 40e portrait d’Emmanuel Macron « réquisitionné », à Paris
Lire sur reporterre.net
24 mai 2019
Un indigène en lutte contre les pétroliers assassiné au Pérou
Lire sur reporterre.net
24 mai 2019
La 8e leçon des jeunes au gouvernement : mettre fin à l’effondrement de la biodiversité
Lire sur reporterre.net
23 mai 2019
Le gouvernement « constate l’incompatibilité du projet Montagne d’or » avec l’environnement
Lire sur reporterre.net
23 mai 2019
Des activistes ont mené une opération nature morte au siège de Bayer-Monsanto
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Une île de plastique dérive au large de la Corse
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
La fonte des glaces d’ici 2100 pourrait provoquer une montée des océans de deux mètres
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Des militants écolos ont perturbé l’assemblée générale de la Société Générale
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Center Parcs de Roybon : les opposants remportent une victoire juridique
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
À Londres, une action de Greenpeace contre la multinationale du pétrole BP
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
Entre 16,4 et 24 millions d’Européens seraient contaminés en cas d’accident nucléaire, selon une étude
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
La fin des véhicules thermiques en 2040 inscrit dans le projet de loi Mobilités
Lire sur reporterre.net
20 mai 2019
Affaire du siècle : la procédure judicaire est lancée
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
San Francisco interdit la reconnaissance faciale
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
Les subventions aux fossiles responsables de 28 % des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    OGM

THEMATIQUE    Luttes
23 mai 2019
En Inde, les partis politiques ignorent le changement climatique
Info
23 mai 2019
L’écologie, grande absente des campagnes électorales en Espagne
Info
24 mai 2019
Radical et non violent, Extinction Rebellion secoue la politique britannique
Info


Dans les mêmes dossiers       OGM



Sur les mêmes thèmes       Luttes