De nombreux pesticides perturbateurs endocriniens dans l’eau du robinet

Durée de lecture : 2 minutes

17 juin 2020



Une grande partie des pesticides retrouvés dans l’eau du robinet en France sont des perturbateurs endocriniens, ou classés CMR (cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques), révèle l’ONG Générations Futures ce mercredi 17 juin dans un rapport.

L’association a compilé les données des analyses d’eau réalisées par les agences régionales de santé dans toute la France pour l’année 2019. Sa première constatation a été que l’on retrouve fréquemment des résidus de pesticides dans l’eau du robinet en France. Elle a ensuite extrait les résultats qui montraient une présence de pesticides dans l’eau du robinet, puis calculé quelle proportion de ces pesticides étaient perturbateurs endocriniens ou CMR. Résultat, ces deux catégories représentent plus de trois quart des quantifications de résidus de pesticides.

« Notre travail d’analyse des données montre clairement que les résidus de pesticides retrouvés au robinet sont :

  • Majoritairement des perturbateurs endocriniens suspectés : 56.8% des quantifications de résidus de pesticides (et 49,2% des molécules).
  • Les CMR sont aussi très présents : 38,5% des quantifications de résidus de pesticides (et 25.4% des molécules »), détaille Générations Futures.

« Étant donné le potentiel d’action à faible dose sur le long terme des perturbateurs endocriniens, Générations Futures considère ces données comme inquiétantes car elles attestent d’une exposition continue à des faibles doses de ces PE [perturbateurs endocriniens] par l’eau de consommation. Nous interpellons donc le gouvernement afin qu’une politique efficace de suppression rapides des plus nocifs et de réduction de l’usage des pesticides soit enfin appliquée après les échecs des premiers plans Ecophyto » déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

Par ailleurs, l’association souligne la disparité des critères d’analyse de l’eau d’un département à l’autre en France. Dans certains département, très peu de pesticides différents sont recherchés quand d’autres départements bénéficient d’analyses bien plus détaillées. « Cette différence de traitement entre les départements nous parait inacceptable car moins on recherche de pesticides moins, on en trouve bien évidemment », ajoute l’association.





Lire aussi : Tous les Français sont contaminés par les perturbateurs endocriniens


4 mars 2021
Loi Climat : les députés veulent un moratoire sur la construction d’entrepôts de commerce électronique
Lire sur reporterre.net
4 mars 2021
L’éolien devient la troisième source d’électricité en France
Lire sur reporterre.net
3 mars 2021
La France doit renforcer la lutte contre le trafic d’espèces sauvages, affirme un rapport
Lire sur reporterre.net
3 mars 2021
Des ONG attaquent Casino pour des faits de déforestation et de violation des droits humains
Lire sur reporterre.net
3 mars 2021
La réduction des émissions de CO2 largement insuffisante pour respecter l’Accord de Paris, selon un rapport
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Les émissions du CAC40 conduisent à un réchauffement climatique de 3,5 °C, selon Oxfam France
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
L’Autorité environnementale étrille des mesures de la loi Asap
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Mouvement climat : appel à contribution pour une enquête sociologique
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Les hommes dominent encore la recherche sur l’écologie
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Manifestation devant l’Assemblée nationale pour défendre les forêts
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Après le sévère jugement de la Convention, le gouvernement défend sa loi Climat
Lire sur reporterre.net
28 février 2021
Un tribunal ordonne le démontage d’éoliennes dans l’Hérault
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Climat : les efforts des États diminueraient de seulement 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides Eau, mers et océans

19 janvier 2021
Lettre du bocage : « Nous ne supportons pas d’être gouvernés par la peur »
Tribune
3 mars 2021
Quatre espèces d’arbres sur dix sont menacées de disparition
Tribune
4 mars 2021
Architectes, abandonnons le monde des lobbies et du béton
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Pesticides Eau, mers et océans