Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Déchets nucléaires

Des associations déposent un recours contre le projet de blanchisserie nucléaire en Haute-Marne

Lundi 22 juin, les associations Nature Haute Marne, Eodra, Greenpeace France, Réseau « Sortir du nucléaire » ainsi que deux conseillers municipaux de Joinville, Sybille Patin et Gérard Mattera, assistés par Maître Samuel Delalande, ont déposé un recours en référé auprès du Tribunal Administratif de Châlons-en-Champagne afin de suspendre au plus vite le chantier d’Unitech, une blanchisserie nucléaire controversée à Suzannecourt (Haute-Marne).

« Ce lundi 8 juin, la préfète de la Haute-Marne, Mme Degiovanni, s’est empressée, suite au déconfinement, d’autoriser la construction d’Unitech, cette laverie censée traiter le linge radioactif de toutes les centrales françaises, ainsi que de son espace de décontamination de matériaux issus de la filière nucléaire, indique le réseau Sortir du nucléaire dans un communiqué. Avec le même empressement, l’entreprise Unitech a voulu imposer sa marque sur le territoire en entamant des travaux sur la Joinchère à Suzannecourt, au bord de la Marne ; sûrement espère-t-elle ainsi nous mettre face au fait accompli. Nous sommes fermement opposés à la construction de cette installation, qui polluerait les eaux de la Marne. »

Mardi 16 mai, des riverains observaient le début des travaux. « Il semble qu’ils ont commencé des travaux de terrassement et de sécurisation du site sur le terrain de la Joinchère, avait expliqué à Reporterre Juliette Geoffroy, du Collectif contre l’enfouissement des déchets radioactifs (Cedra), à qui ces témoins avaient envoyé une photo montrant des tranchées et des remblais. On ne pensait pas que les travaux commenceraient si tôt. Jusqu’à présent, il était question d’un début de chantier en septembre pour une mise en service dès 2021. » Le directeur général d’Unitech Jacques Grisot avait confirmé à Reporterre que des « travaux préparatoires » étaient en cours sur le site, sans apporter de précisions sur le calendrier du chantier.

La blanchisserie prévoit, d’ici 2021, de laver les 500 tonnes annuelles de linge contaminé de l’usine de retraitement Orano de La Hague. À terme, la totalité des tenues portées par les ouvriers du nucléaire de France pourrait atterrir ici. Le site pourrait aussi accueillir une activité de décontamination et d’entreposage de conteneurs qui émettrait quinze fois plus de polluants radioactifs que la laverie. Depuis plusieurs années, Unitech suscite une vive opposition parmi les habitants de ce territoire proche de Bure.

  • Sources : réseau « Sortir du nucléaire », Reporterre
  • Photo : Élisabeth et Jérémie Vaucouleur, lors de la manifestation contre Unitech en décembre dernier. © Franck Depretz pour Reporterre.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende