Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Libertés

Des centaines de publicités d’abribus ont été détournées dans plusieurs capitales dont Paris

Des centaines de publicités d’Abribus ont été détournées à l’identique dans plusieurs grandes capitales occidentales vendredi 24 mars, Bruxelles, Paris, Londres, Berlin, Lisbonne et New York, en réponse à l’appel #SubvertTheCity (« Détourner la ville ») du réseau Subvertisers International (SI). À Paris, plus de cent publicités ont été détournées en divers lieux de la capitale, notamment à Barbès, École militaire, La Motte-Picquet-Grenelle, Nation, République, Saint-Michel et Trocadéro.

Les militants ayant participé au détournement international revendiquent plus de soixante œuvres d’art subversives différentes, toutes exposées au public en même temps dans les pays d’intervention. Ils ont également repris le manifeste de SI intitulé « Imagine une alternative », qui a été installé dans l’espace public dans la langue du pays d’intervention.

Selon Pascal, participant à l’opération parisienne, « on voulait répondre à l’appel international avec une opération d’envergure internationale. Nos mouvements antipubs et “artivistes” sont aujourd’hui prêts à défier les multinationales du système publicitaire. On a voulu le faire savoir ». Renaud, porte-parole en France du réseau international, ajoute : « Notre appel a reçu un écho impressionnant, comme quoi, les enjeux de la pub se politisent bel et bien. Enfin ! À Subvertisers International, nous avons une vision politique claire sur le sujet, partagée entre treize pays, et disponible sur notre site. C’est cela notre force, et maintenant, nous allons nous étendre. »

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende