Des juments avortées et saignées dans des « fermes à sang » d’Amérique du Sud

6 octobre 2017

Entre mars 2015 et avril 2017, les associations suisse Tierschutzbund Zürich (TSB) et allemande Animal Welfare Foundation (AWF) ont enquêté dans 5 « fermes à sang » d’Argentine et d’Uruguay, a rapporté l’association de défense des animaux d’élevage Welfarm vendredi 6 octobre. « Ces fermes alimentent un commerce lucratif de la gonadotrophine chorionique équine (eCG), aussi appelée PMSG, rapporte l’association. Cette hormone présente dans le sang des juments lors des premiers mois de gestation, est importée, notamment dans les élevages porcins, bovins, ovins ou caprins d’Europe, pour synchroniser les chaleurs et programmer les mises bas. »

Selon l’enquête menée par les associations, la France compte parmi les clients de cette hormone : la société Syntex-Argentine a exporté 1 kg d’eCG (soit 6 089 295 dollars américains) vers la France entre janvier et mai 2017. Dans le même temps, la branche uruguayenne de Syntex en exportait 0.295 kg (soit 3359 044 dollars américains).

La vidéo et les témoignages recueillis sur place révèlent de graves cas de maltraitance. « Les juments maigres, souvent émaciées, blessées ou atteintes de maladies carentielles sont livrées à elles-mêmes dans des plantations d’eucalyptus, dénonce l’enquête. Durant onze semaines, une à deux fois par semaine, les juments subissent, par le biais d’une canule insérée dans leur veine jugulaire, des prélèvements pouvant aller jusqu’à 10 litres de sang, soit l’équivalent d’1,5 litre pour un homme de 80 kg. L’hormone n’étant présente dans le sang des juments que durant les premiers mois de gestation, les juments sont avortées manuellement et sans anesthésie pour permettre une nouvelle gestation. Les enquêteurs ont trouvé de nombreuses juments mortes sur les lieux. Au bout de trois à quatre ans, celles qui ont survécu, épuisées et stériles, partent à l’abattoir pour alimenter le commerce de viande chevaline, exportée notamment vers la France. »

Voir la vidéo (en anglais) :

  • Source  : Welfarm (courriel)



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


25 mars 2019
A Lyon, un activiste anti-pub placé en garde à vue
Lire sur reporterre.net
25 mars 2019
L’ex EELV Pascal Canfin sera candidat du parti de M. Macron aux européennes
Lire sur reporterre.net
25 mars 2019
1 milliard de dollars dépensé en lobbying par les pétroliers contre la politique climatique
Lire sur reporterre.net
25 mars 2019
« Grande America » : deux oiseaux mazoutés retrouvés sur des plages basque et landaise
Lire sur reporterre.net
25 mars 2019
Les grandes banques ont financé les fossiles pour 1.900 milliards de dollars depuis 2015
Lire sur reporterre.net
23 mars 2019
L’Angleterre va ouvrir une nouvelle mine de charbon
Lire sur reporterre.net
22 mars 2019
Total : 20.000 tonnes d’huile de palme arrivent à la raffinerie de La Mède
Lire sur reporterre.net
22 mars 2019
Un leader indien assassiné au Costa-Rica
Lire sur reporterre.net
22 mars 2019
Aux États-Unis, un juge arrête des centaines de projets de forage pétroliers et gaziers
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
À Paris, les trois activistes du climat et le youtubeur Vincent Verzat libérés après huit heures de garde à vue
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
La cour d’appel de Nancy annule la condamnation de deux militants anti-Cigéo
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
La Haute Cour de justice australienne reconnaît la spoliation des terres de deux groupes autochtones
Lire sur reporterre.net
20 mars 2019
Alteo : le tribunal de grande instance de Marseille ouvre une information judiciaire
Lire sur reporterre.net
20 mars 2019
Deux châteaux viticoles en procès pour un épandage de pesticides près d’une école
Lire sur reporterre.net
19 mars 2019
Deux portraits de Macron décrochés dans des mairies basques
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

25 mars 2019
Nous avons tout industrialisé, maintenant il faut écologiser
Tribune
25 mars 2019
Depuis l’ouverture du parc éolien de Nozay, les vaches meurent et les humains sont malades
Enquête
23 mars 2019
Gilets jaunes - « La question de la violence révèle une crise démocratique historique en France »
Entretien


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Animaux