Des milliers de dauphins sont tués par des chalutiers pélagiques

Durée de lecture : 2 minutes

1er mars 2018

Dans un communiqué de presse du mardi 27 février, l’association de défense des océans Sea Shepherd a lancé l´opération « Dolphin ByCatch » pour alerter sur le sort des dauphins le long des côtes françaises.

Sur les seules côtes de Vendée et Charente-Maritime, de janvier à mars, c’est une moyenne de 6.000 dauphins – et jusqu’à 10.000 d’après les estimations de l’observatoire Pelagis, basé à La Rochelle – qui sont tués par les chalutiers pélagiques pêchant en bœuf (filet traîné par deux chalutiers) et les grands chalutiers industriels à grande ouverture verticale. Soit bien plus que les massacres des îles Féroé et de la baie de Taiji au Japon combinés.

Ces navires pêchent principalement le bar, sur les zones de frayère et en pleine période de reproduction. Or, les dauphins, évoluant souvent avec les bars, se retrouvent pris au piège de filets pas suffisamment sélectifs. De là s’ensuit une lente mort par noyade. Quant aux dauphins remontés vivants, ils meurent des blessures infligées par les pêcheurs à bord des navires. Les cadavres échoués montrent des fractures du rostre, la queue et les nageoires sectionnées, des entailles profondes dues au filet. Des « captures accessoires » dans le vocabulaire de la pêche industrielle.

Une situation que dénonce l’observatoire Pelagis depuis plusieurs années. Un rapport de 2016 signé par le CNRS, Pelagis et l’université de la Rochelle, stipule clairement que la mortalité infligée aux dauphins par les bateaux de pêche met en péril la survie de la population à moyen terme.

Or, une grande opacité entoure ce massacre des dauphins. En effet, si la loi oblige en théorie les pêcheurs à déclarer leurs captures de dauphins, dans les faits, l’État n’a habilité aucun organisme à recevoir ces données, ce qui empêche tout suivi de la mortalité infligée aux mammifères marins par les chalutiers.

Source : Sea Shepherd



Lire aussi : Des dizaines de dauphins se sont échoués sur les côtes atlantiques


28 janvier 2020
Un plan pour « sauver l’océan » en dix ans
Lire sur reporterre.net
28 janvier 2020
Le ministre de l’Agriculture annonce la fin du broyage des poussins et de la castration des porcelets
Lire sur reporterre.net
28 janvier 2020
5G : L’Anses alerte sur le manque de données pour évaluer les effets sanitaires des ondes
Lire sur reporterre.net
27 janvier 2020
Un rapport fustige la stratégie du maintien de l’ordre lors du un an des Gilets jaunes
Lire sur reporterre.net
27 janvier 2020
Plus de 300 employés d’Amazon critiquent publiquement le bilan environnemental de leur entreprise
Lire sur reporterre.net
27 janvier 2020
Le gouvernement abandonne la grenade Gli F4 au profit d’une autre grenade elle aussi dangereuse
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Le gendarme du nucléaire réclame plus de « rigueur industrielle » aux acteurs de la filière
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Des parlementaires, des écologistes et des syndicalistes réagissent à la menace d’une privatisation de l’ONF
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Tempête Gloria : les Pyrénées-Orientales et l’Aude en vigilance rouge inondations
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
Un Code de la liberté de la presse pour la police
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
EDF a proposé une liste de 14 réacteurs nucléaires à démanteler avant 2035
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
La France baisse ses ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
À Paris, des enfants contre les voitures
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Pour créer une réserve pour les tigres, des communautés indiennes sont expulsées de leurs terres
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Rapport Oxfam : Les milliardaires français plus ultra-riches que jamais
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux Pêche

8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien
28 janvier 2020
En Islande, chronique d’un village bouleversé par une éruption volcanique
À découvrir
27 janvier 2020
Rallye Monte-Carlo : une course automobile absurde à l’heure du changement climatique
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Animaux Pêche