EDF a déjà commandé des pièces pour de nouveaux EPR français

Durée de lecture : 3 minutes

29 janvier 2021



EDF a déjà commandé des pièces forgées à Framatome en vue de la construction de nouveaux EPR en France, a révélé l’AFP jeudi 28 janvier.

« Sans préjuger de la décision qui sera prise par le gouvernement de renouveler ou non le parc nucléaire, EDF, en sa qualité d’industriel responsable et en tant que chef de file de la filière nucléaire, met tout en œuvre pour s’assurer que le tissu industriel sera en capacité d’honorer la construction de nouveaux EPR si une décision était prise en ce sens », a expliqué un porte-parole d’EDF à l’AFP.

« Afin de maintenir les compétences de la filière et de tenir compte des délais de fabrication, dans l’attente de cette décision, EDF a demandé à Framatome de lancer la production de certaines pièces forgées », a-t-il poursuivi.

Le gouvernement et EDF envisagent la construction de six nouveaux EPR en France. Même si la décision définitive ne devrait pas intervenir avant 2023 et la mise en service de l’EPR de Flamanville, qui accumule d’interminables déboires techniques et d’importantes dérives de coûts, l’État et l’électricien sont déjà entrés dans le dur de la préparation de ce projet.

Mi-2021, EDF doit remettre à Emmanuel Macron un programme de travail sur ces futurs réacteurs. Pour l’heure, selon le média Contexte, l’électricien doit remettre un rapport définitif à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) clarifiant deux points jugés insuffisants par le gendarme du nucléaire — l’exclusion de rupture des tuyauteries et la résistance aux chutes d’avion. Il a par ailleurs commencé à réfléchir aux futurs emplacements des réacteurs et a opté pour la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime) pour deux d’entre eux. De son côté, le gouvernement planche déjà sur le volet financement du projet et envisage une subvention de 25,6 milliards d’euros — soit plus de la moitié des 47,2 milliards que coûteraient au total les six réacteurs [1].

Cette réflexion intervient alors que la filière apparaît plus que jamais fragilisée. Dans un rapport rendu public mercredi 27 janvier, Réseau de transport d’électricité (RTE) et l’Agence internationale de l’énergie (AIE) confirment qu’un mix électrique français basé sur de fortes proportions d’énergies renouvelables électriques — hydroélectricité, solaire photovoltaïque, éolien terrestre et en mer, énergies marines et bioénergies — est techniquement possible d’ici 2050.

En juillet dernier, la Cour des comptes rendait un rapport très sévère sur la filière EPR, soulignant « un échec opérationnel, des dérives de coûts et de délais considérables ». « Il nous apparaît important de resituer la décision [de construire six nouveaux réacteurs] dans une analyse complète et une planification du mix électrique à l’horizon 2050 », avait déclaré son premier président, Pierre Moscovici, qui a souligné que cette décision « [aurait] des conséquences jusqu’au XXIIe siècle ». « Il demeure pour nous une incertitude sur la capacité de la filière nucléaire française, malgré les importants efforts qu’elle conduit actuellement, à construire de nouveaux réacteurs électronucléaires dans des délais et pour un coût qui demeurent acceptables », avait-il annoncé.

  • Source : Reporterre
  • Photo : L’EPR de Flamanville, en 2014. © Charly Triballeau/AFP




[1D’après une estimation du cabinet de conseils sino-européen Roland Berger, cf. l’article de Reporterre « En coulisses, l’État prépare le financement de six nouveaux réacteurs EPR ».


Lire aussi : En coulisses, l’État prépare le financement de six nouveaux réacteurs EPR


26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Coup dur pour Total : le Conseil d’État interdit l’usage d’huile de palme dans les biocarburants
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Le gouvernement promeut une autoroute en Haute-Savoie malgré les protestations de la Suisse
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Pesticides : la justice est saisie pour empêcher le retour des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net
20 février 2021
Les militants anti-Cigéo enfin libres de vivre normalement
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

15 janvier 2021
Sortir de l’élevage intensif pour échapper aux pandémies
Tribune
21 janvier 2021
Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski
Tribune
11 février 2021
Macron, grand gagnant de la Convention citoyenne pour le climat ?
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire