Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Énergie

En Alberta, les sociétés pétrolières dispensées de surveillance environnementale

La surveillance des oiseaux ou de la qualité l’eau a été allégée temporairement pour les compagnies pétrolières qui exploitent les sables bitumineux en Alberta (Canada) afin de faciliter la protection des employés face à la pandémie de Covid-19.

Cette décision a été annoncée fin avril par l’Agence albertaine de réglementation de l’énergie (AER). Elle s’ajoute à un autre allègement mis en place par le ministre de l’Environnement de l’Alberta, Jason Nixon, qui a suspendu l’obligation de l’industrie de transmettre les rapports environnementaux. Dans un courriel, l’Agence évoque la suspension « d’obligations de surveillance concernant des risques faibles ».

Les grandes entreprises ne sont désormais plus tenues de tester les eaux souterraines et de surface, à moins qu’elles ne s’écoulent dans l’environnement. Elles n’ont plus non plus l’obligation de surveiller la faune et les oiseaux.

Certains des programmes concernés devront reprendre à la fin du mois de septembre, mais une partie d’entre eux sont suspendus indéfiniment.

Le chef de la Première Nation Athabasca Chipewyan, Allan Adam, a fait part de sa « profonde inquiétude » dans un communiqué :

La surveillance et la protection de l’environnement sont des éléments essentiels des activités dans les sables bitumineux qui ne devraient jamais être considérés comme facultatifs.

  • Photo : L’exploitation des sables bitumineux en Alberta, en 2010 (NWF.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende