En Amazonie, une campagne pour protéger les Yanomami du Covid-19 et des orpailleurs est lancée

Durée de lecture : 2 minutes

2 juin 2020



L’association Survival international relaie une campagne visant à interdire l’entrée d’orpailleurs et de bûcherons sur les territoires des Yanomami, en Amazonie brésilienne. Voici un extrait de son communiqué :

« De nouvelles recherches publiées dans le cadre de la campagne révèlent que des milliers de Yanomami vivant près des zones minières illégales situées dans le territoire autochtone yanomami pourraient être infectés et que ce territoire est le plus vulnérable de toute l’Amazonie brésilienne face au [SARS-CoV-2].

Dario Yanomami, de l’association yanomami Hutukara, a déclaré : “Nous surveillons la propagation de la maladie Covid-19 sur nos terres et sommes très tristes des premiers décès de Yanomami. Nos chamanes travaillent sans relâche pour contrer cette xawara (épidémie). Nous allons nous battre et résister. Pour cela, nous avons besoin du soutien du peuple brésilien et du monde entier.”

La campagne "#ForaGarimpoForaCovid" (#OrpailleursDehorsCovidDehors) a été lancée par plusieurs associations yanomami et ye’kwana et par de nombreuses organisations de soutien dans le monde entier.

L’objectif des Yanomami est de faire signer à 100.000 personnes une pétition demandant au gouvernement du président Bolsonaro d’expulser les orpailleurs de leur territoire — le plus grand territoire autochtone du Brésil. Ce territoire est la cible de l’exploitation illégale d’or depuis les années 1980. Les épidémies de paludisme introduites par les mineurs à cette période ont tué un cinquième de la population yanomami au Brésil et un grand nombre d’entre eux au Venezuela.

Les mineurs opèrent à proximité de l’une des nombreuses communautés de Yanomami non contactés, connus sous le nom de Moxihatatea. »

Une maison commune des Moxihatatea, vue du ciel.

« Les peuples non contactés sont particulièrement exposés au risque d’être décimés par des maladies contre lesquelles ils ne sont pas immunisés. Davi Kopenawa, un leader yanomami connu sous le nom de “Dalaïlama de la forêt tropicale”, a récemment averti les Nations unies que les Yanomami non contactés pourraient bientôt être exterminés si rien n’est fait pour protéger le territoire.

Les travailleurs miniers semblent exploiter le chaos causé par le coronavirus et ont été enhardis par la position du président Bolsonaro, qui soutient l’exploitation minière. En effet, entre mars et février, il y a eu une augmentation du nombre de terres yanomami détruites par les chercheurs d’or.

Si le gouvernement n’agit pas maintenant, nous pourrions assister à nouveau au scénario effroyable de la ruée vers l’or des années 1980, où un cinquième de la population yanomami est morte de maladies à cause à l’inaction du gouvernement. »

- Source : Survival intenational
- Photos :
. Dario Yanomami de l‘association yanomami Hutukara (© Fiona Watson/Survival)
. Une maison commune de Moxihatatea (Yanomami non contactés) (© Guilherme Gnipper Trevisan/FUNAI/Hutukara).





Lire aussi : Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or


3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
L’exploitation des forêts s’accroît de manière abrupte en Europe
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’Autorité de régulation censure une pub pour un vélo qui critique les pollutions de l’automobile
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’avenir des trains de nuit attendra la fin de l’été
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
Élisabeth Borne confirme le report de l’interdiction du glyphosate
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
EDF abandonne son projet de piscine nucléaire à Belleville-sur-Loire, selon un élu
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
Des députés proposent des quotas individuels de carbone pour limiter les trajets en avion
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Le conseil d’administration de Polytechnique valide un projet de centre de recherche de Total
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Train des primeurs Perpignan-Rungis : les wagons ne seront pas détruits
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales Coronavirus

THEMATIQUE    International
3 juillet 2020
Sous la « vague verte » des municipales, le surprenant succès des listes citoyennes
Enquête
30 juin 2020
Dans les montagnes vosgiennes, des lycéens filment le quotidien de paysans
Reportage
2 juillet 2020
Railcoop, la coopérative qui fait renaître les lignes de train abandonnées
Alternatives


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales Coronavirus



Sur les mêmes thèmes       International