François Hollande veut relancer le projet de LGV entre Poitiers et Limoges

Durée de lecture : 2 minutes

10 octobre 2016



Le chef de l’Etat n’abandonne pas le projet d’une ligne à grande vitesse (LGV) entre Poitiers et Limoges. Lors d’un déplacement samedi 8 octobre en Corrèze, François Hollande a réaffirmé son intention d’en poursuivre la mise en oeuvre. « Il ne faut pas perdre l’idée de la LGV. Le ministre des Transports a ouvert une consultation et va nommer très rapidement une autorité pour remettre l’ensemble du sujet au clair et pour que nous puissions présenter une solution », a-t-il annoncé.

Cette ligne à grande vitesse entre Poitiers et Limoges a du plomb dans l’aile depuis que le Conseil d’Etat a annulé, en avril dernier, le décret la déclarant d’utilité publique. Il avait alors bien reconnu que ce projet « présente un intérêt public », notamment « pour une vaste partie de la population du territoire national faiblement pourvue en grandes infrastructures de transport ». Mais il avait d’un autre côté estimé que « les inconvénients du projet l’emportent sur ses avantages ». Le coût de la ligne s’élève en effet à quelques 1,6 milliards d’euros, non financés à ce jour, tandis que les futurs temps de parcours sont encore incertains.

Le Conseil d’Etat n’est pourtant pas le seul à douter de la pertinence d’une nouvelle ligne à grande vitesse. En octobre 2014, la Cour des Comptes avait globalement porté un jugement sévère sur le réseau français de lignes à grande vitesse, de moins en moins rentable à mesure qu’il s’étend. S’agissant de la ligne Poitiers-Limoges, la Cour des Comptes soulignait que les résultats des études « n’ont jamais dépassé un taux de rentabilité de 3,3 %, qui justifierait de ne pas poursuivre le projet ».

- Source : Le Figaro





Lire aussi : Le gouvernement lance une LGV absurde dans le sud-ouest, l’opposition se lève


28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Transports

22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
26 septembre 2020
Sénateurs, ils et elle racontent comment ils font avancer l’écologie
Info
26 septembre 2020
Covid : nous devenons une société d’androïdes masqués
Chronique


Dans les mêmes dossiers       Transports