Greenpeace dénonce les attaques d’un exploitant forestier

17 mai 2017

Dans un nouveau rapport intitulé « Couper le droit de parole » mis en ligne mardi 16 mai, Greenpeace dénonce les conséquences des attaques juridiques portées par l’exploitant Produits forestiers Résolu contre ceux qui osent le critiquer, ces procédures n’ayant d’autre but que de criminaliser l’activisme. « Au lieu d’adopter des méthodes d’exploitation forestière durables, d’investir dans la santé des forêts et de créer des emplois, l’entreprise Résolu tente d’intimider ceux qui la critiquent, notamment Greenpeace, en les poursuivant en justice pour leur réclamer des millions de dollars de dommages-intérêts, menaçant ainsi le droit à la liberté d’expression », dénonce l’ONG.

En mai 2016, Résolu a engagé des poursuites aux États-Unis contre plusieurs bureaux de Greenpeace, l’association Stand.earth et des militants, notamment pour « racket », et leur réclame plus de 300 millions de dollars canadiens de dommages et intérêts. Dans une autre affaire toujours en cours, Résolu a porté plainte en 2013 pour diffamation contre Greenpeace Canada et deux membres de son personnel, leur réclamant sept millions de dollars canadiens. L’entreprise a également eu recours au même type de tactique, que ce soit devant la justice ou en matière de communication, contre d’autres organisations dont la Rainforest Alliance, un organisme indépendant de certification.

Le rapport révèle également que de grandes maisons d’édition internationales dont Penguin Random House, HarperCollins, Simon & Schuster et Hachette, s’approvisionnent en produits papier auprès de Résolu. Greenpeace invite ces éditeurs à rejoindre son appel pour protéger la liberté d’expression et le droit de se mobiliser collectivement sur des enjeux d’intérêt public, comme la préservation des forêts.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Quand les puissants tentent de bâillonner l’information


27 juillet 2018
La vague de chaleur européenne est liée au changement climatique
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2018
Le ministère de la Transition écologique veut autoriser le piégeage « cruel » des oiseaux
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2018
Chaleur écrasante : des records dans le monde entier
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2018
1.775 défauts constatés sur le parc nucléaire français
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2018
Les « nouveaux OGM » doivent respecter la législation sur les OGM
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2018
Sur le Tour de France, des paysans ont été gazés
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2018
L’acidification des océans pourrait atteindre un niveau jamais atteint depuis 14 millions d’années
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2018
En Grèce, les incendies ont causé au moins 74 morts
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2018
Effondrement d’un barrage au Laos : 17 corps retrouvés, des centaines de disparus
Lire sur reporterre.net
25 juillet 2018
EPR de Flamanville : retard d’un an, le coût grimpe de 400 millions d’euros
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2018
Avis favorable pour la ZAC du triangle de Gonesse, où pourrait se construire EuropaCity
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2018
2017, année la plus meutrière pour les défenseurs de l’environnement
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2018
Incendies en Grèce : au moins 50 morts, dont 26 dans la cour d’une villa
Lire sur reporterre.net
23 juillet 2018
Le gouvernement autorise une nouvelle autoroute, entre Toulouse et Castres
Lire sur reporterre.net
23 juillet 2018
Les déchets plastiques britanniques ne finiraient pas recyclés, mais en décharge
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêt

THEMATIQUE    Libertés
28 juillet 2018
Relevez les dix défis estivaux écolos lancés par Reporterre !
Info
26 juillet 2018
Voyager sans argent et écolo ? Voici comment faire
Tribune
27 juillet 2018
Monsieur Macron, terrifiant chef de meute
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Forêt



Sur les mêmes thèmes       Libertés