Hautes-Alpes : les autorités compliquent l’accès aux jardins

Durée de lecture : 1 minute

23 avril 2020



Ficher, cocher, noter. En plein confinement, les autorités s’échinent à mettre les activités des Français dans des cases. Parfois en créant une complexité bureaucratique digne d’une véritable dystopie.

Alors que le printemps arrive et que les jardins reprennent de leur splendeur, la préfecture des Hautes-Alpes a décidé de réglementer leur accès. « Dans cette période particulière, l’accès à des jardins éloignés du domicile est soumis à des règles strictes qu’il convient de respecter », écrit-elle dans une note qu’a pu se procurer Reporterre.

La note de la préfecture des Hautes-Alpes.

Pour elle, « la récolte des fruits et légumes est assimilée à un achat de première nécessité ». À cette fin, et uniquement à cette fin, les jardins sont accessibles « sans limitation de temps ni de distance, conformément à l’attestation de déplacement obligatoire ».

Par contre, et c’est là ou ça se complique, « en ce qui concerne les semis et plantations, l’arrosage et l’entretien, ils ne peuvent être autorisés que dans le cadre de la dérogation pour "déplacements brefs" dans la limite d’une heure par jour et d’un kilomètre autour de l’habitation ».

La préfecture prévient que « les contrôles se feront avec discernement, mais il ne pourra être toléré plus d’un aller-retour quotidien vers le jardin, dans lequel il ne sera possible de procéder qu’aux seules activités de jardinage au sens strict, à l’exclusion de toute pratique de loisir ou de restauration (barbecue, bain de soleil, jeux...) ».

  • Source : Reporterre
  • Photo : © Christine Laurent/Reporterre




Lire aussi : À Nantes, un jardin autogéré réjouit enfants et habitants


Documents disponibles

  La note de la préfecture des Hautes-Alpes.

29 octobre 2020
En 2019, les rémunérations des PDG du CAC 40 ont encore côtoyé les sommets
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
L214 : nouveau scandale dans un élevage de 200.000 poules dans l’Oise
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Contrefeu ou coincidence ? L’Andra lance un podcast du même nom que la bédé critique « Cent mille ans »
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Les sénateurs ont voté en faveur du retour temporaire des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Colorado ravagé par le plus grand incendie de son histoire
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Face au déclin du vivant, des scientifiques demandent aux dirigeants de prendre des engagements plus ambitieux
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Covid-19

THEMATIQUE    Nature Agriculture Quotidien
27 octobre 2020
La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique
Info
21 octobre 2020
Contre les Center Parcs « qui veulent remplacer la nature », les opposants se regroupent
Reportage
27 octobre 2020
À La Réunion, mobilisation pour sauver le « Ti coin charmant », un riche jardin côtier
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Covid-19



Sur les mêmes thèmes       Nature Agriculture Quotidien