Interpellée le 1er mai, une manifestante enceinte est menacée d’expulsion

Durée de lecture : 2 minutes

6 mai 2019



Le mercredi 1er mai, une militante espagnole enceinte a été interpellée et placée en garde à vue, selon le Collectif droit des femmes et le collectif de photojournalistes La Meute. Elle portait un grand bouclier peint en violet annonçant : « Je suis une utopiste pacifique, cela ne sert qu’à me protéger, je ne vous attaquerai pas. » Ce bouclier a été considéré par des policiers comme une « arme par destination ». À la sortie de sa garde à vue, elle a été transférée vers le centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne). Libérée dimanche, sans poursuites, Camelia est désormais menacée d’expulsion.

Son avocate, Norma Jullien Cravotta, a précisé à Libération que la préfecture de police lui a délivré « une obligation de quitter le territoire français sans délai assortie d’une interdiction de circulation sur le territoire français de 24 mois ». Argument invoqué : le jeune femme serait « une charge déraisonnable pour l’État français et une menace à l’ordre public », selon l’avocate. Pourtant, Camelia vit en France depuis 2002, occupe un poste en CDI depuis 2017 et son compagnon est français. Son enfant à naître sera lui aussi français.

En outre, le parquet a classé « sans suite » les poursuites, et le juge des libertés a ordonné sa remise en liberté immédiate. « La décision de placement en rétention ayant été déclarée irrégulière », explique Libération. Sortie du centre de rétention dimanche après-midi, Camelia attend à présent le jugement concernant son interdiction de territoire, selon le Collectif droits des femmes.

Les journalistes de Reporterre avaient rencontré Camelia le samedi 16 mars dernier, au matin, à l’occasion d’une manifestation des Gilets jaunes sur les Champs-Élysées. Elle allait rallier la Marche du siècle. « Gilets jaunes et écologie ont le même ennemi : le capitalisme et cette poignée de personnes qui profitent de façon court-termiste, avait-elle dit. Le colibri a beau faire des efforts pour éteindre les flammes, il faut s’occuper de l’origine de l’incendie. »






29 septembre 2020
Intervention policière contre le camp climat parisien
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
29 septembre 2020
Sites dangereux : « On rogne sur le droit plutôt que recruter des inspecteurs »
Entretien
28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage
29 septembre 2020
Loi Asap : le gouvernement continue à défaire le droit de l’environnement
Info


Sur les mêmes thèmes       Libertés