Interpellée le 1er mai, une manifestante enceinte est menacée d’expulsion

Durée de lecture : 2 minutes

6 mai 2019

Le mercredi 1er mai, une militante espagnole enceinte a été interpellée et placée en garde à vue, selon le Collectif droit des femmes et le collectif de photojournalistes La Meute. Elle portait un grand bouclier peint en violet annonçant : « Je suis une utopiste pacifique, cela ne sert qu’à me protéger, je ne vous attaquerai pas. » Ce bouclier a été considéré par des policiers comme une « arme par destination ». À la sortie de sa garde à vue, elle a été transférée vers le centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne). Libérée dimanche, sans poursuites, Camelia est désormais menacée d’expulsion.

Son avocate, Norma Jullien Cravotta, a précisé à Libération que la préfecture de police lui a délivré « une obligation de quitter le territoire français sans délai assortie d’une interdiction de circulation sur le territoire français de 24 mois ». Argument invoqué : le jeune femme serait « une charge déraisonnable pour l’État français et une menace à l’ordre public », selon l’avocate. Pourtant, Camelia vit en France depuis 2002, occupe un poste en CDI depuis 2017 et son compagnon est français. Son enfant à naître sera lui aussi français.

En outre, le parquet a classé « sans suite » les poursuites, et le juge des libertés a ordonné sa remise en liberté immédiate. « La décision de placement en rétention ayant été déclarée irrégulière », explique Libération. Sortie du centre de rétention dimanche après-midi, Camelia attend à présent le jugement concernant son interdiction de territoire, selon le Collectif droits des femmes.

Les journalistes de Reporterre avaient rencontré Camelia le samedi 16 mars dernier, au matin, à l’occasion d’une manifestation des Gilets jaunes sur les Champs-Élysées. Elle allait rallier la Marche du siècle. « Gilets jaunes et écologie ont le même ennemi : le capitalisme et cette poignée de personnes qui profitent de façon court-termiste, avait-elle dit. Le colibri a beau faire des efforts pour éteindre les flammes, il faut s’occuper de l’origine de l’incendie. »




19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
YouTube, Netflix, porno… les vidéos en ligne sont néfastes pour le climat
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Un quart des aéroports Ryan Air en Europe sont sous perfusion de fonds publics
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Bure : les opposants à Cigéo affirment réoccuper le bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
605 suicides ont eu lieu dans le monde agricole en 2015
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
En plein été, le gouvernement sort un rapport sur l’avenir des forêts publiques
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
La fonte express du pergélisol en Arctique canadien
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
Élisabeth Borne est nommée ministre de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Le déclin des éléphants réduit les stocks de carbone
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Manifestation des opposants au projet de poulailler industriel de Pitgam
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
La faim dans le monde augmente à nouveau, et touche surtout les femmes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Usage massif de gaz lacrymogène sur le Pont de Sully : plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
9 juillet 2019
Ceux qui aiment le raisonnement scientifique devraient être pour l’homéopathie
Tribune
18 juillet 2019
Élisabeth Borne, une « travailleuse acharnée » pas « écolo convaincue » au ministère de l’Écologie
Info
9 juillet 2019
À Marseille, les quartiers nord ont aussi droit aux légumes bios
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Libertés