L’État doit laisser les journalistes informer à Calais, demande un recours en justice

Durée de lecture : 3 minutes

26 janvier 2021



Depuis plusieurs semaines, les forces de police empêchent les journalistes de rendre compte des actes qui sont commis à l’encontre des migrants dans la région de Calais. Deux journalistes indépendants collaborant à Reporterre forment un recours en justice contre cette atteinte à la liberté d’informer. Reporterre s’y joint, comme d’autres médias. Voici le texte :

IL EST URGENT DE GARANTIR LA LIBERTÉ CITOYENNE D’INFORMER ET D’ÊTRE INFORMÉ

Depuis la fin de l’année 2020, plusieurs journalistes ont été, sont et seront empêchés par la police, sur « ordre de la préfecture », de couvrir les opérations d’évacuations des camps de migrants à Calais, Coquelles et Grande-Synthe. A la suite de ces entraves, deux d’entre eux ont décidé de déposer un référé-liberté afin que la justice enjoigne les préfectures du Nord et du Pas-de-Calais à laisser la presse travailler sereinement lors de ces opérations.

Le Tribunal administratif de Lille a rejeté leur recours le 5 janvier dernier, au motif d’une “absence d’urgence” caractérisée, arguant que les interventions de la force publique visant à démanteler les camps de migrants étaient terminées et que ces journalistes ne pouvaient prouver leur volonté d’en couvrir de suivantes.

Or, Monsieur Tournaire, sous-préfet de Calais, a indiqué lors de l’audience puis confirmé en interview que des interventions similaires sont réalisées « toutes les 48 heures » au titre de la flagrance (et ce dès le matin du 5 janvier, confirmées par les bénévoles de Human Rights Observers à Calais, puis d’autres, comme l’attestent les travaux de nombreux journalistes sur place). Même si elles ne sont, en amont, jamais annoncées.

En évacuant cette requête, au motif d’une absence d’urgence, le Tribunal administratif de Lille n’a pas tiré les conclusions des propos tenus par les représentants de l’État. Il s’est bien gardé d’apporter un éclairage juridique sur le fond et sur un sujet d’une importance capitale : les atteintes répétées et systématiques de la Préfecture du Nord à la liberté d’informer sur les actions de l’État dans le Calaisis et à Grande-Synthe. Auraient alors été mis en balance le droit fondamental à la sécurité prôné par l’État, et la liberté fondamentale d’informer, socle essentiel d’une démocratie.

Il y a pourtant urgence, car il est important pour les journalistes de pouvoir travailler sans avoir à prévenir en amont les autorités. Il est également urgent, pour la justice, de protéger cette capacité en tant que journalistes de rapporter et d’analyser les actions et méthodes d’action des pouvoirs publics.

C’est donc, communément et avec le concours de plusieurs confrères et consoeurs entravés dans leur travail ces dernières semaines, que ces deux journalistes ont décidé de faire appel devant le Conseil d’État.

Reporterre apporte son soutien à leur requête et demandons à l’État de faire cesser ces atteintes à l’information.

- Source : Courriel à Reporterre

- Photo : À Calais, janvier 2021. ©Louis Witter/Reporterre





Lire aussi : Journalistes et rédactions s’élèvent contre les violences policières


26 février 2021
Accord de Paris : les efforts des États diminueraient seulement de 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Coup dur pour Total : le Conseil d’État interdit l’usage d’huile de palme dans les biocarburants
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Le gouvernement promeut une autoroute en Haute-Savoie malgré les protestations de la Suisse
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Pesticides : la justice est saisie pour empêcher le retour des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Migrations

THEMATIQUE    Libertés
25 février 2021
Barbara Pompili : « Loi Climat : je n’accepterai aucune baisse d’ambition à l’Assemblée nationale »
Entretien
7 janvier 2021
Dans les Alpes, des professionnels renouent avec le savoir-faire de l’écoconstruction
Alternative
21 janvier 2021
Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Migrations



Sur les mêmes thèmes       Libertés