Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Animaux

L’« apocalypse » des insectes n’aura peut-être pas lieu

Le 24 avril, un article scientifique paru dans la revue Science vient nuancer l’idée d’un effondrement — une « apocalypse » — de la population d’insectes. L’étude, menée par une équipe de chercheurs allemands, néerlandais et russes, est intitulée Global Changes in Insect Populations Reflect Both Decline and Growth. Autrement dit : « L’évolution mondiale des populations d’insectes reflète à la fois un déclin et une croissance. »

Plusieurs recherches récentes ont fait état d’une chute drastique de l’abondance des insectes et de la richesse des espèces : selon une étude publiée en 2019, les insectes pourraient ainsi disparaître d’ici un siècle. L’article paru dans Science présente un constat plus nuancé : tout en confirmant une baisse globale des insectes à travers le monde, les chercheurs ont constaté « une augmentation de l’abondance des insectes d’eau douce à un taux de près de 11 % par décennie, peut-être en partie due à des efforts fructueux en matière d’eau propre ». Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont procédé à une méta-analyse à partir de données provenant de 166 enquêtes à long terme menées sur 1.676 sites dans le monde. Il s’agirait donc de « l’évaluation la plus vaste et la plus complète à ce jour ».

Les insectes comptent parmi les animaux les plus abondants et les plus divers de la planète et jouent un rôle essentiel dans les services écosystémiques et dans la chaîne alimentaire.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende