L’expérimentation de la publicité sur les trottoirs suspendue à Bordeaux et à Nantes

10 janvier 2018

Finalement, ce sera pour plus tard. Le gouvernement a annoncé, lundi 8 janvier, qu’il suspendait l’autorisation de la publicité éphémère sur les trottoirs dans deux des trois grandes villes où elle était actuellement expérimentée. En l’occurrence Bordeaux et Nantes.

Dans un communiqué, Edouard Philippe reconnaît un manque de concertation dans ces deux villes qui étaient opposées à la mesure. « C’est pourquoi, soucieux d’une concertation systématique avec les collectivités territoriales (…), le Premier ministre a demandé aux ministres compétents de prendre un arrêté suspendant l’expérimentation dans ces deux agglomérations », peut-on lire. L’arrêté sera publié mardi 9 janvier au Journal officiel.

A la base, la mesure autorisait les agglomérations de Bordeaux, Lyon et Nantes à tester pendant dix-huit mois les publicités éphémères sur les trottoirs. Elles étaient jusque-là interdites par les codes de la route et de l’environnement. Ces publicités sont faites via un marquage biodégradable sous haute pression, qui s’estompe de lui-même sous quinze jours. Leur concepteur, la start-up lyonnaise Biodegr’AD, mettait même en avant son aspect écologique face aux panneaux publicitaires.

Mais le procédé fait polémique : à Bordeaux, la mairie a pris un arrêté les interdisant dans toute sa zone classée par l’Unesco. Même refus de « tout marquage au sol » à Nantes. La métropole de Lyon, qui n’est pas concernée par la suspension, avait, elle, annoncé le lancement d’une concertation sur l’expérimentation de ces marquages publicitaires.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Un décret inopiné autorise l’expérimentation de la publicité sur les trottoirs



19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
Le tribunal suspend les travaux de la déviation de Beynac, en Dordogne
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
La période d’avril 2018 à mars 2019 est la plus chaude jamais enregistrée en Europe et à l’échelle mondiale
Lire sur reporterre.net
8 avril 2019
Grenouilles et crapauds menacés d’extinction à cause d’un champignon
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
24 avril 2019
Le combat des proches de Zineb Redouane pour que justice soit faite
Reportage
27 mars 2019
L’eusko basque, première monnaie locale européenne
Alternative
23 avril 2019
Gaspard Glanz : « Je couvrirai les manifestations malgré les interdictions, parce que je suis journaliste »
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Libertés