Le quotidien du climat
OBJECTIF :
70 000 €
88578 € COLLECTÉS
127 %
Je fais un don

La loi Agriculture et Alimentation définitivement adoptée

3 octobre 2018

La loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable » a été adopté par l’Assemblée nationale mardi 2 octobre.

La première partie de la loi a pour objectif de redonner du revenu aux agriculteurs, notamment en inversant le rapport de force et en permettant aux producteurs de proposer un prix à leurs acheteurs. Autre mesure : les distributeurs auront interdiction de revendre avec moins de 10 % de marge par rapport au prix d’achat au fournisseur, et les promotions seront plafonnés à 34 % de la valeur finale d’un produit.

Des mesures insuffisantes pour le syndicat agricole la Confédération paysanne, qui dénonce « un texte très éloigné des promesses des États généraux de l’alimentation » et qui ne permettra pas de « rééquilibrer le rapport de forces conduisant au partage de la valeur. »

Le titre II de la loi est consacré à « une alimentation saine, de qualité, durable, accessible à tous et respectueuse du bien-être animal », mais les défenseurs de l’écologie déplorent un manque d’ambition général. Notamment, l’interdiction du glyphosate n’est pas inscrite dans la loi, de même que l’interdiction de l’élevage en cage. Ils se consolent avec quelques maigres avancées :

  • L’obligation d’avoir 20% de produits bio dans la restauration collective publique à partir de 2022 ;
  • L’interdiction du plastique dans les cantines en 2025 ;
  • L’expérimentation pour 2 ans d’un repas végétarien par semaine dans les cantines ;
  • L’interdiction des pesticides ayant des modes d’action similaires aux néonicotinoïdes ;
  • La suspension annoncée du dioxyde de titane dans l’alimentation (à confirmer par décret) ;
  • L’étiquetage obligatoire de l’origine du miel ;
  • L’interdiction de l’installation de nouveaux élevages de poules en cage ;
  • L’interdiction des ristournes et rabais pour les produits phytosanitaires et certains biocides ;
  • La séparation de la vente et du conseil pour les pesticides.

« Les quelques rares avancées votées ne masqueront pas l’échec global d’une loi qui ne fixe aucun cap clair pour aider les agriculteurs à sortir de leur dépendance à la chimie et leur assurer un revenu décent », résume l’association Agir pour l’environnement dans un communiqué.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Loi Alimentation et agriculture : quasi statu quo après la seconde lecture des députés


18 décembre 2018
La consommation mondiale de charbon est en hausse
Lire sur reporterre.net
18 décembre 2018
Laurent Wauquiez accorde une subvention de 3 millions d’euros aux chasseurs
Lire sur reporterre.net
18 décembre 2018
Total pollue les sols et les eaux en Argentine, selon Greenpeace
Lire sur reporterre.net
18 décembre 2018
Bolsonaro veut exploiter une immense réserve amazonienne
Lire sur reporterre.net
18 décembre 2018
La Commission du débat public refuse d’être instrumentalisée par le gouvernement
Lire sur reporterre.net
17 décembre 2018
86% des poissons des étals de supermarché sont « non durables »
Lire sur reporterre.net
17 décembre 2018
Dans l’Aude, une commune victime des innondations lance une action contre Total
Lire sur reporterre.net
17 décembre 2018
Les Gilets jaunes contraints de lever le camp face à Monsanto, dans l’Aude
Lire sur reporterre.net
17 décembre 2018
Amnesty International dénonce « l’usage excessif de la force » par la police française
Lire sur reporterre.net
14 décembre 2018
Un activiste non violent en garde à vue après l’action contre la Société générale
Lire sur reporterre.net
14 décembre 2018
M. de Rugy sèche la COP, mais nomme un conseiller spécialiste de « l’extrémisme violent »
Lire sur reporterre.net
14 décembre 2018
Deux des « sept de Briançon » condamnés à de la prison ferme pour aide aux migrants
Lire sur reporterre.net
14 décembre 2018
Chine : le premier réacteur nucléaire EPR dans le monde entre en service commercial
Lire sur reporterre.net
13 décembre 2018
Tellement de poulets en batterie qu’ils sont considérés comme un marqueur de l’anthropocène
Lire sur reporterre.net
13 décembre 2018
La nouvelle stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens s’arrête à mi-chemin
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture
17 décembre 2018
Nous ne voulons pas que les robots remplacent les paysans
Tribune
18 décembre 2018
Les solutions à la crise ? La répartition des richesses et du pouvoir !
Chronique
17 décembre 2018
La COP24 sauve l’Accord de Paris, mais pas plus
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Agriculture