La pêcherie française cause la mort de milliers de dauphins, selon Sea Sphepherd

Durée de lecture : 2 minutes

18 février 2019

Plus de 400 dauphins ont déjà été retrouvés échoués depuis début janvier 2019, sur la façade atlantique française. Le pic concerne en ce moment la Vendée et la Charente-Maritime. Réagissant à ce drame, l’ONG Sea Shepherd avait lancé l’an dernier l’opération DolphinByCatch, la plus grosse mission de surveillance des pêcheries tueuses de dauphins. Pour la première fois, il y a une présence continue sur les zones où les dauphins sont tués par les pêcheurs (principalement mais pas uniquement des chalutiers). Malgré les alertes des scientifiques, la France ne veut pas imposer d’observateurs sur ces bateaux et couvre cette hécatombe depuis 30 ans.

Patrouille de Sea Shepherd croisant un bateau de pêche le 11 février 2019.

De janvier à mars, 6.000 dauphins en moyenne sont tués chaque année sur la côte ouest de la France par des grands chalutiers industriels et des navires pêchant par paires (filets tirés entre deux chalutiers). Ce chiffre pourrait atteindre 10.000 selon l’Observatoire Pelagis, basé à La Rochelle. C’est plus que les massacres de dauphins des îles Féroé et de la baie de Taiji (Japon) réunis.

Dauphin mort après avoir été pris et rejeté par des pêcheurs.

Pour sauver les dauphins Sea Shepherd France appelle l’État français à Interdire aux bateaux de chalutage de pêcher dans les zones de frai du bar. La France accorde des autorisations pour des activités de pêche particulièrement destructrices dans des zones sensibles, mais n’applique pas de mesures de surveillance adéquates en parallèle.

Il faut aussi, dans le but évident de préserver les populations, mettre en place un meilleur suivi de la pêche et empêcher efficacement la vente de poissons juvéniles. La France a déjà été condamnée à une amende de plusieurs millions d’euros pour sa tolérance à la vente de poisson trop petit, interdite par l’Union européenne.

- Sources : ES avec Sea Shepherd
. Vidéo tournée le 11 février 2019
. Pétition



Lire aussi : Des dizaines de dauphins se sont échoués sur les côtes atlantiques


24 février 2020
En Iran, huit écologistes condamnés à plusieurs années de prison
Lire sur reporterre.net
22 février 2020
Le gouvernement veut libérer dans l’environnement les déchets à très faible radioactivité
Lire sur reporterre.net
21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Fin d’un permis de recherches d’hydrocarbures : le gouvernement accusé de double jeu
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique seront mieux protégés
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Contre l’extension de l’aéroport de Roissy, 15 associations déposent un recours
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
L214 dévoile une nouvelle vidéo choc, tournée dans un abattoir de veaux
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
La limitation d’Airbnb devient un enjeu des municipales à Paris
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
L’épidémie de coronavirus fait baisser les émissions de CO2 de la Chine de 25 %
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Pollution radioactive de la Loire : une plainte déposée contre EDF et contre X
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Un kit pédagogique sur les poissons « oublie » le problème de la surpêche
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Élisabeth Borne stigmatise « le développement anarchique » des éoliennes
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Les fongicides dans l’eau potable aggraveraient la maladie d’Alzheimer, selon des chercheurs du CNRS
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Le gouvernement veut que la chasse commence deux mois plus tôt
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
De nombreux pesticides ont été mesurés dans l’air
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux Pêche

22 février 2020
Déméter, la cellule de la gendarmerie qui surveille les opposants à l’agriculture productiviste
Enquête
24 février 2020
VIDÉO - Se passer des pesticides chimiques, grâce aux « préparations naturelles peu préoccupantes »
Alternative
22 février 2020
Le changement climatique fragilise de plus en plus les infrastructures de transport
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Animaux Pêche