Le Conseil d’État rejette le recours de la Ligue de protection des oiseaux contre la chasse à la glu

3 janvier 2019

La chasse à la glu reste autorisée dans cinq départements du Sud-Est. Le Conseil d’État a rejeté, vendredi 28 décembre, le recours de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) contre cette méthode, qui permet de capturer principalement des grives et des merles grâce à la colle déposée sur les branches où ils viennent se poser.

Cinq départements sont concernés : les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse. La LPO avait demandé l’annulation des arrêtés qui autorisent la chasse à la glu « pour excès de pouvoir ». Mais, pour la plus haute juridiction administrative, l’argument ne tient pas. Elle justifie sa décision par les quotas de volatiles pouvant être chassés, fixés chaque saison, en fonction des prises réalisées par les chasseurs.

La décision du Conseil d’État « met fin à une période extrêmement pénible pour tous les passionnés de ce mode de chasse », s’est félicitée, mercredi 2 janvier, l’Association nationale de défense des chasses traditionnelles à la grive, sur son site internet. « Il est donc grandement temps que toutes les personnes prenant part à ces campagnes anti-glu, le plus souvent mal documentées voire mensongères, réalisent qu’elles ne seront plus crédibles », ajoute l’association.

Le directeur général de la LPO rétorque que la chasse à la glu menace les oiseaux, surtout que des espèces protégées sont capturées par la glu. Yves Vérilhac avait fourni au Conseil d’État des avis d’experts vétérinaires qui témoignent « de l’effet irréversible » de cette pratique : « Pas seulement la glu. Il y a aussi des diluants utilisés sur les oiseaux. Les oiseaux sont fragiles. Les manipuler pour les dégager de la glu, les nettoyer avec de l’essence F4 a des conséquences. Nous avons plusieurs exemples d’espèces protégées tuées. Nous avons trouvés englués des mésanges, des fauvettes, des gros becs, récemment un faucon crécerelle. Donc très clairement cette pratique n’est pas sélective. »




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Photo : Grive musicienne (Turdus philomelos). Crédit : CABS sur LPO



26 mars 2019
Un expert des violences policières interpellé par la police et en garde à vue
Lire sur reporterre.net
26 mars 2019
La centrale au gaz de Landivisiau, projet devenu « décalé » pour Delphine Batho
Lire sur reporterre.net
26 mars 2019
Jeunes en grève pour le climat : 24 heures en garde à vue pour de la farine bio et un gilet jaune
Lire sur reporterre.net
25 mars 2019
A Lyon, un activiste anti-pub placé en garde à vue
Lire sur reporterre.net
25 mars 2019
L’ex EELV Pascal Canfin sera candidat du parti de M. Macron aux européennes
Lire sur reporterre.net
25 mars 2019
1 milliard de dollars dépensé en lobbying par les pétroliers contre la politique climatique
Lire sur reporterre.net
25 mars 2019
« Grande America » : deux oiseaux mazoutés retrouvés sur des plages basque et landaise
Lire sur reporterre.net
25 mars 2019
Les grandes banques ont financé les fossiles pour 1.900 milliards de dollars depuis 2015
Lire sur reporterre.net
23 mars 2019
L’Angleterre va ouvrir une nouvelle mine de charbon
Lire sur reporterre.net
22 mars 2019
Total : 20.000 tonnes d’huile de palme arrivent à la raffinerie de La Mède
Lire sur reporterre.net
22 mars 2019
Un leader indien assassiné au Costa-Rica
Lire sur reporterre.net
22 mars 2019
Aux États-Unis, un juge arrête des centaines de projets de forage pétroliers et gaziers
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
À Paris, les trois activistes du climat et le youtubeur Vincent Verzat libérés après huit heures de garde à vue
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
La cour d’appel de Nancy annule la condamnation de deux militants anti-Cigéo
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
La Haute Cour de justice australienne reconnaît la spoliation des terres de deux groupes autochtones
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

26 mars 2019
En Russie, les décharges et la colère débordent
Info
8 février 2019
En secret, la France et l’Inde veulent construire la plus grande centrale nucléaire du monde
Tribune
25 mars 2019
Depuis l’ouverture du parc éolien de Nozay, les vaches meurent et les humains sont malades
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Animaux