Recevoir la lettre d'info

Luttes

Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse

Le Conseil d’État vient de valider définitivement la création de la zone d’aménagement (ZAC) du Triangle de Gonesse, d’après l’AFP. Il s’agit de la plus haute juridiction administrative. C’est sur ce site val-d’oisien, constitué aujourd’hui de 299 ha de terres agricoles, que devait voir le jour le controversé complexe EuropaCity, projet finalement annulé en novembre dernier par le gouvernement.

Née en septembre 2016 par arrêté préfectoral, cette ZAC, prévoyant également 800.000 m2 de bureaux ou encore la seule gare du Val-d’Oise du Grand Paris Express, avait été annulée en mars 2018 par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise à la suite des recours déposés par plusieurs associations dont le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG).

L’État et l’aménageur public Grand Paris Aménagement avaient alors interjeté appel : la cour d’appel leur avait cette fois-ci donné raison. Le CPTG a donc porté l’affaire devant le Conseil d’État. Des recours sont également en cours sur plan local d’urbanisme (PLU) de Gonesse.

Pour le président du Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG), Bernard Loup, interrogé par Le Parisien, cette décision de justice n’apparaît « pas en phase » avec l’actualité : « On va regarder le jugement mais le contexte actuel va plutôt dans notre sens que ce soit le rapport de la [convention] citoyenne ou les élections municipales, souligne-t-il. Au stade où on en est, on a surtout l’impression que cette ZAC et l’urbanisation des terres de Gonesse sont surtout dans les mains du gouvernement plus que des juges. »

  • Source : Le Parisien
  • Photo : Mercredi 26 juin, sur le Triangle de Gonesse. © Alexandre-Reza Kokabi (Reporterre)

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende