Le comité d’entreprise d’EDF alerte sur les risques de coupures d’électricité cet hiver

20 novembre 2017

Les élus du comité central d’entreprise (CCE) d’EDF ont alerté mercredi 15 novembre sur les « risques » de coupures électriques cet hiver du fait notamment d’une capacité réduite des moyens « pilotables », qui servent à ajuster la production en cas de forte demande, et du manque d’investissements.

Des centrales au fioul ont fermé. Pour les élus (CGT, CFE-CGC, CFDT et FO), « on s’approche de la ligne de crête » concernant les coupures de courant, comme l’a dit Patrick Bathany (CFDT) à l’occasion d’une conférence de presse. Revenant sur le 25 janvier 2017, où le réseau était passé très près de la coupure, de l’aveu de RTE (Réseau de transport d’électricité) à l’époque, Virginie Neumayer, présidente de la commission production du CCE, a expliqué que ce jour-là il restait « 1 % de marge », soit « 1.000 mégawatt » encore disponible sur le réseau avant rupture. Or, depuis, les centrales au fioul de Porcheville (Yvelines) et Cordemais (Loire-Atlantique) ont fermé, pour des raisons de rentabilité, soit « - 2.400 MW pour l’hiver à venir ». Les centrales thermiques comme celles-ci font partie des moyens de production « pilotables », qui peuvent être appelés en renfort rapidement en cas de besoin, au contraire des énergies renouvelables.

Les réserves des barrages, autre moyen pilotable, sont aussi « inférieures de 15  par rapport à la même époque de l’an dernier, du fait du manque de précipitations, a souligné Philippe Page Le Mérour (CGT). « En une décennie, la moitié de la capacité des moyens de production thermiques ont fermé sur le territoire », a ajouté Virginie Neumayer. Des décisions de fermeture auxquelles tous les syndicats d’EDF se sont unanimement opposés, comme en février 2016. Ils avaient alors déjà alerté sur le risque de black-out alors qu’était décidée la fermeture anticipée des centrales fioul de Porcheville et Cordemais.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : CARTE EXCLUSIVE - Un tiers du parc nucléaire français en panne ou à l’arrêt


17 novembre 2018
70 parlementaires demandent à M. Macron le moratoire sur le GCO
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Pour le nouveau ministre brésilien des affaires étrangères, le changement climatique est un dogme pour étouffer la croissance des pays occidentaux
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Le gouvernement confirme qu’il continuera à piller le budget des Agences de l’eau
Lire sur reporterre.net
16 novembre 2018
Le bilan de l’incendie en Californie s’alourdit à 63 morts
Lire sur reporterre.net
15 novembre 2018
GCO : la grève de la faim reste déterminée, tandis que les gendarmes se livrent à des violences
Lire sur reporterre.net
14 novembre 2018
La répression contre les militants anti-Cigéo devant la Cour de cassation
Lire sur reporterre.net
13 novembre 2018
Gaspard d’Allens est relaxé à Bar-le-Duc
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2018
Près de 50.000 manifestants pour le climat au Québec
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2018
Les incendies en Californie ont déja causé 31 morts et 228 disparus
Lire sur reporterre.net
10 novembre 2018
Une première victoire juridique pour les défenseurs de la forêt de Romainville
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Les opposants au projet GCO ont manifesté chez Vinci et au ministère des Transports
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Débat public sur les déchets nucléaires : la CNDP rappelle le gouvernement à ses devoirs
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2018
Le potentiel de développement durable de la Guyane n’est pas dans l’or
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2018
Un Français « consommerait » 352 m2 de forêt tropicale par an
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2018
12 h de garde à vue pour avoir peint des coquelicots
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Energie
17 novembre 2018
Taxe carbone et gilets jaunes : le dossier pour comprendre la révolte
Info
16 novembre 2018
Matthieu Auzanneau : « Augmenter les taxes sur l’essence sans proposer d’alternative cohérente, c’est faire le lit du fascisme »
Entretien
16 novembre 2018
En procès à Dijon, les faucheurs d’OGM se disent « lanceurs d’alerte »
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Energie