Le gouvernement achète 17 millions d’euros de grenades

Durée de lecture : 2 minutes

26 mai 2018

Le gouvernement vient d’attribuer un marché de plus de 17 millions d’euros de fourniture de grenades et de fusils de lancement. L’avis d’attribution a été publié jeudi 24 mai. Le contrat porte sur 17.544.153 euros de munitions, pour les 4 ans à venir, destiné à fournir la police et la gendarmerie en grenades lacrymogènes et en lanceurs.

Il a été réparti entre deux sociétés françaises, Nobel Sport, pour près de 12 millions d’euros, Aseltex, pour 5,3 millions d’euros, et une société allemande, Rheinmetall, pour 0,4 million d’euros.

- Lien vers l’avis d’attribution : Centrale des marchés

L’appel d’offre avait été passé le 8 août 2017.

Parmi les prestataires, la société Alsetex, à Precigné, dans la Sarthe, remporte 4 lots, pour un montant de 5,3 millions d’euros. Des lots qui comprennent notamment la fourniture de grenades lacrymogènes assourdissantes. Ce terme désigne souvent les GLI F4, des grenades qui contiennent une charge de 25 grammes de TNT. C’est une de ces grenades qui a arraché la main de Maxime Peugeot à Notre-Dame-des-Landes, le mardi 22 mai.

La société Alsetex avait déjà remporté en février 2016 un contrat portant sur la livraison de 5,5 millions d’euros de munitions. Des munitions qui semblent donc avoir été consommées en moins de deux années.

La société, qui emploie plus d’une centaine de personnes, fournit lacrymogènes et grenades explosives pour les marchés français et étranger.
En 2014, une explosion avait coûté la vie à l’une des employées.
Le 17 avril dernier, une manifestation contre les expulsions dans la Zad de Notre-Dame-des-Landes était organisée devant l’usine.

  • Photo : Cartouche de grenade fabriquée par Rheinmetall (Désarmons-les)


Lire aussi : Les gendarmes ont déversé une quantité record de grenades sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes


2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Michel Tibon-Cornillot, penseur du « déferlement des techniques », est mort du Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Au Portugal, les immigrés régularisés le temps de la crise sanitaire
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Coronavirus : une usine d’oxygène fermée par un fonds spéculatif demande sa nationalisation
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
2 avril 2020
Désinfecter les villes ? Destructeur pour les milieux aquatiques
Info
2 avril 2020
Au nom du coronavirus, l’État libéralise l’installation des antennes-relais
Info
2 avril 2020
La crise sanitaire est l’occasion de réfléchir à la décroissance choisie
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Libertés