Le gouvernement achète 17 millions d’euros de grenades

Durée de lecture : 2 minutes

26 mai 2018



Le gouvernement vient d’attribuer un marché de plus de 17 millions d’euros de fourniture de grenades et de fusils de lancement. L’avis d’attribution a été publié jeudi 24 mai. Le contrat porte sur 17.544.153 euros de munitions, pour les 4 ans à venir, destiné à fournir la police et la gendarmerie en grenades lacrymogènes et en lanceurs.

Il a été réparti entre deux sociétés françaises, Nobel Sport, pour près de 12 millions d’euros, Aseltex, pour 5,3 millions d’euros, et une société allemande, Rheinmetall, pour 0,4 million d’euros.

- Lien vers l’avis d’attribution : Centrale des marchés

L’appel d’offre avait été passé le 8 août 2017.

Parmi les prestataires, la société Alsetex, à Precigné, dans la Sarthe, remporte 4 lots, pour un montant de 5,3 millions d’euros. Des lots qui comprennent notamment la fourniture de grenades lacrymogènes assourdissantes. Ce terme désigne souvent les GLI F4, des grenades qui contiennent une charge de 25 grammes de TNT. C’est une de ces grenades qui a arraché la main de Maxime Peugeot à Notre-Dame-des-Landes, le mardi 22 mai.

La société Alsetex avait déjà remporté en février 2016 un contrat portant sur la livraison de 5,5 millions d’euros de munitions. Des munitions qui semblent donc avoir été consommées en moins de deux années.

La société, qui emploie plus d’une centaine de personnes, fournit lacrymogènes et grenades explosives pour les marchés français et étranger.
En 2014, une explosion avait coûté la vie à l’une des employées.
Le 17 avril dernier, une manifestation contre les expulsions dans la Zad de Notre-Dame-des-Landes était organisée devant l’usine.

  • Photo : Cartouche de grenade fabriquée par Rheinmetall (Désarmons-les)




Lire aussi : Les gendarmes ont déversé une quantité record de grenades sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes


10 juillet 2020
Pollution de l’air : le Conseil d’État ordonne au gouvernement d’agir, sous astreinte de 10 millions d’euros par semestre
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Lubrizol poursuit sa réouverture progressive, au grand dam des associations et élus locaux
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Budget : les députés ne prennent pas en compte les mesures de la Convention climat
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
La justice condamne la construction illégale du barrage de Caussade
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Projet T4 de terminal à Roissy : 0/20, à revoir, selon l’Autorité environnementale
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Le projet de Center Parcs à Roybon est abandonné, grâce aux luttes
Lire sur reporterre.net
8 juillet 2020
Manifestation : Ensemble pour le climat et contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Le mois dernier fut le « 2e mois de juin le plus chaud pour l’Europe »
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Contre l’avis de la mairie de Paris, le gouvernement valide le réaménagement polémique de la gare du Nord
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Des collectifs demandent un moratoire sur les projets de centres commerciaux et logistiques
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
9 juin 2020
Malgré le Covid, la santé environnementale reste aux oubliettes
Enquête
9 juillet 2020
Briser l’omerta : des journalistes bretons s’unissent face aux pressions de l’agro-industrie
Info
9 juillet 2020
À Bure, les contrôles d’identité systématiques jugés illégaux
Info


Sur les mêmes thèmes       Libertés