La campagne de pub contre le harcèlement qui mettait en scène des animaux épinglée par le jury de déontologie

3 mai 2018

Un ours, un requin ou un loup menaçant une femme visiblement terrifiée dans le métro. C’était le choix de la société Havas pour illustrer une campagne de lutte contre le harcèlement sexuel dans les transports de la région Île-de-France, et diffusée dans les transports en communs.

La campagne avait déplu aux défenseurs des animaux et même à une de nos collègues journaliste Nathalie Fontrel, auteure d’une tribune sur Reporterre. La Ligue de protection des oiseaux (LPO), « choquée par l’utilisation de la métaphore de l’animal sauvage, prédateur de l’homme, qui serait préjudiciable à l’espèce humaine », avait saisi le jury de déontologie publicitaire, qui a rendu sa décision publique ce jeudi 3 mai.

« Cette décision reprend le bien-fondé des arguments présentés par la LPO, à savoir qu’aucune de ces espèces sur le plan scientifique ne sont des prédateurs de l’homme : la publicité est de nature à donner une fausse image d’espèces protégées qui pâtissent déjà à tort d’une mauvaise réputation », se félicite l’association.

Elle cite les arguments développés par le jury dans sa décision (non encore disponible en ligne). Il relève ainsi « qu’encourager la crainte de ses animaux va à l’encontre des politiques publiques de protection de la biodiversité » et que, « au regard des enjeux que représentent désormais la sauvegarde de la biodiversité, le choix des animaux n’était pas conçu avec un juste sens de la responsabilité sociale compte tenu de la nécessité de combattre les préjugés sur lesquels cette métaphore se fonde ».

Par ailleurs, dans son communiqué, la LPO précise « qu’une cause aussi fondamentale que la lutte contre le harcèlement sexuel ne se gagne pas en faisant appel à de vieux clichés et des peurs irrationnelles et fantasmées. La réalité des agresseurs est tout autre, il faut savoir la regarder en face ».




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


23 janvier 2019
Le projet de gazoduc entre la France et l’Espagne est abandonné
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2019
Pêche industrielle : Bloom attaque l’Etat en justice
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2019
La fonte des glaciers du Groenland multipliée par quatre en seulement dix ans
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2019
Des ONG demandent la fin de l’huile de palme dans les carburants
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2019
La pollution de l’air due aux paquebots pourrait être drastiquement réduite
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2019
CAC 40 : des bénéfices en hausse, des effectifs et des impôts en baisse
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2019
8 milliardaires français possèdent autant que les 30 % de gens les plus pauvres
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2019
La Cour suprême de l’État du Colorado met l’extractivisme avant la santé des citoyens
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2019
En Suisse, des milliers de lycéens font grève pour le climat
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2019
Le Défenseur des droits demande la « suspension » de l’usage des lanceurs de balle de défense
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2019
Hamster d’Alsace : consultation sur le Plan national pour sa préservation
Lire sur reporterre.net
17 janvier 2019
La caravane de l’Atomik tour en route pour un débat public alternatif sur le nucléaire
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2019
La justice annule l’autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2019
Le projet minier de la Montagne d’or inquiète l’ONU
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2019
Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon au pilotage du grand débat national
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

22 janvier 2019
On peut renverser le capitalisme sans modèle pour la suite
Tribune
22 janvier 2019
A quoi sert une chambre d’agriculture ?
Une minute - Une question
12 janvier 2019
Contre la mode jetable, le surcyclage donne une nouvelle vie aux habits
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Animaux