Les décrocheurs parisiens de portraits de Macron condamnés à 500 € d’amende

Durée de lecture : 2 minutes

16 octobre 2019

Huit militants ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Paris, mercredi 16 octobre, à 500 euros d’amende pour avoir décroché des portraits d’Emmanuel Macron dans des mairies parisiennes. La juge unique a considéré que « l’état de nécessité », invoqué il y a un mois à Lyon pour relaxer deux décrocheurs, n’était « pas constitué », et a donc déclaré les militants coupables. Un vidéaste de 29 ans, qui avait filmé l’une des actions de décrochage, a pour sa part été relaxé.

Lors de l’audience, le 11 septembre, le parquet avait requis des peines d’amende de 1.000 euros, dont 500 euros avec sursis, à l’encontre des huit activistes âgés de 23 à 36 ans, au casier judiciaire vierge. Ils avaient reconnu les faits, commis lors de trois actions les 21 et 28 février, dans les mairies des Ve, mais aussi IIIe et IVe arrondissements, dans le cadre d’une campagne nationale « Décrochons Macron », menée par le mouvement Action non-violente COP21 (ANV-COP21).

Comme pour les quelque 130 « réquisitions » symboliques revendiquées par le mouvement, les décrochages s’étaient effectués en quelques minutes, « à visage découvert » et « sans dégradation ». Les prévenus avaient expliqué avoir agi par « devoir moral » et parce qu’ils n’avaient « d’autre choix » que la « désobéissance civile non-violente », face à « la menace » du réchauffement climatique et « l’inaction » du gouvernement en la matière.

Cette décision intervient un mois après la tonitruante relaxe de deux militants écologistes à Lyon, où le tribunal avait jugé leur action « légitime ». Dans sa décision, très commentée, le juge avait reconnu la matérialité du vol, tout en affirmant que « le décrochage et l’enlèvement sans autorisation de ce portrait dans un but voué exclusivement à la défense de cette cause (...) doit être interprété comme le substitut nécessaire du dialogue impraticable entre le président de la République et le peuple ».

  • Dessin : lors de l’audience du 11 septembre (© Tommy Dessine/Reporterre)


Lire aussi : Au procès des décrocheurs de Macron, la désobéissance civile en débat


6 avril 2020
Face à la chute des cours du pétrole, l’État prêt à soutenir le parapétrolier Vallourec
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Le mois de mars 2020 figure parmi les plus chauds jamais enregistrés
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Amazon mis en demeure par l’Inspection du travail
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Plan de relance : 250 organisations dénoncent le lobbying de l’aviation
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Un incendie près de Tchernobyl provoque une forte hausse de la radioactivité
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
L’enquête publique sur un grand projet autoroutier maintenue malgré le confinement
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
6 avril 2020
Conservatrice, réactionnaire ou progressiste, trois voies pour l’après-crise sanitaire
Tribune
3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête
6 avril 2020
Pendant le confinement, les épandages de pesticides autorisés près des habitations
Info


Sur les mêmes thèmes       Luttes