Les décrocheurs parisiens de portraits de Macron condamnés à 500 € d’amende

Durée de lecture : 2 minutes

16 octobre 2019



Huit militants ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Paris, mercredi 16 octobre, à 500 euros d’amende pour avoir décroché des portraits d’Emmanuel Macron dans des mairies parisiennes. La juge unique a considéré que « l’état de nécessité », invoqué il y a un mois à Lyon pour relaxer deux décrocheurs, n’était « pas constitué », et a donc déclaré les militants coupables. Un vidéaste de 29 ans, qui avait filmé l’une des actions de décrochage, a pour sa part été relaxé.

Lors de l’audience, le 11 septembre, le parquet avait requis des peines d’amende de 1.000 euros, dont 500 euros avec sursis, à l’encontre des huit activistes âgés de 23 à 36 ans, au casier judiciaire vierge. Ils avaient reconnu les faits, commis lors de trois actions les 21 et 28 février, dans les mairies des Ve, mais aussi IIIe et IVe arrondissements, dans le cadre d’une campagne nationale « Décrochons Macron », menée par le mouvement Action non-violente COP21 (ANV-COP21).

Comme pour les quelque 130 « réquisitions » symboliques revendiquées par le mouvement, les décrochages s’étaient effectués en quelques minutes, « à visage découvert » et « sans dégradation ». Les prévenus avaient expliqué avoir agi par « devoir moral » et parce qu’ils n’avaient « d’autre choix » que la « désobéissance civile non-violente », face à « la menace » du réchauffement climatique et « l’inaction » du gouvernement en la matière.

Cette décision intervient un mois après la tonitruante relaxe de deux militants écologistes à Lyon, où le tribunal avait jugé leur action « légitime ». Dans sa décision, très commentée, le juge avait reconnu la matérialité du vol, tout en affirmant que « le décrochage et l’enlèvement sans autorisation de ce portrait dans un but voué exclusivement à la défense de cette cause (...) doit être interprété comme le substitut nécessaire du dialogue impraticable entre le président de la République et le peuple ».

  • Dessin : lors de l’audience du 11 septembre (© Tommy Dessine/Reporterre)




Lire aussi : Au procès des décrocheurs de Macron, la désobéissance civile en débat


1er octobre 2020
Groenland : au XXIe siècle, la fonte de la calotte glacière sera la plus importante depuis 12.000 ans
Lire sur reporterre.net
1er octobre 2020
Le gouvernement a présenté son « budget vert » — enfin, verdi
Lire sur reporterre.net
1er octobre 2020
Une video de L214 dénonce les élevages de lapins
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
La répression des manifestations par la justice est dénoncée par Amnesty International
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
En Île-de-France, des taxis volants pour les JO de 2024
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
Après la Convention pour le climat, l’« Assemblée citoyenne pour l’agriculture » décevra-t-elle ?
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
En Ardèche, le projet de méga-église suspendu le temps d’une étude environnementale
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
Plus de cent chefs d’États attendus à l’ONU pour parler de biodiversité
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
En Allemagne, la question des déchets radioactifs refait surface
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Cirques et élevages : « fin progressive » de l’utilisation des animaux sauvages
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Intervention policière contre le camp climat parisien
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
30 septembre 2020
Dans le Tarn, un village se rebelle contre une mine de tungstène
Info
8 septembre 2020
Les fausses promesses de la voiture électrique — l’enquête de Reporterre
Enquête
1er octobre 2020
M. Bezos, à quoi ça sert d’être chaque jour plus riche ?
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Luttes