Les feux en Amazonie ont atteint un niveau record en 2020 - et se poursuivent

Durée de lecture : 2 minutes

4 octobre 2020



Les incendies en Amazonie brésilienne ont augmenté de 13 % au cours des neuf premiers mois de l’année 2020 par rapport à l’année précédente, alors que la région de la forêt tropicale humide connaît sa pire flambée de la décennie, selon les données de l’agence de recherche spatiale Inpe.

En septembre, les satellites ont enregistré 32.017 points chauds dans la plus grande forêt tropicale du monde, soit une augmentation de 61 % par rapport au même mois de 2019.

Les données de l’Inpe publiées jeudi 1 octobre montrent qu’en 2019, les incendies ont atteint un pic en août et ont considérablement diminué le mois suivant, mais le pic de cette année a été plus soutenu. Les mois d’août et de septembre 2020 ont tous deux égalé ou dépassé le pic de l’année dernière.

« Cela pourrait s’aggraver si la sécheresse continue. Nous sommes à la merci de la pluie », a déclaré Ane Alencar, directeur scientifique de l’Institut brésilien de recherche environnementale en Amazonie (Ipam).

L’Amazonie connaît une saison sèche plus sévère que l’année dernière, que les scientifiques attribuent en partie au réchauffement de l’océan Atlantique Nord tropical qui éloigne l’humidité de l’Amérique du Sud.

L’ensemble de l’Amazonie, qui s’étend sur neuf pays, compte actuellement 28.892 incendies actifs, selon un outil de surveillance des incendies financé en partie par l’agence spatiale américaine, la Nasa.

Les incendies de septembre ne brûlent pas seulement les zones récemment déboisées et les terres agricoles, où les éleveurs les ont mises à défricher, mais aussi de plus en plus de forêts vierges, une tendance inquiétante qui suggère que la forêt tropicale devient plus sèche et plus sujette aux incendies.

Selon une analyse d’images satellites réalisée par l’organisation à but non lucratif Amazon Conservation, basée aux États-Unis, environ 62 % des grands incendies de forêt ont eu lieu en septembre, contre 15 % seulement en août.

Le réchauffement de l’Atlantique Nord contribue également à aggraver la sécheresse dans le Pantanal brésilien, la plus grande zone humide du monde, qui a subi cette année plus d’incendies que jamais auparavant, selon les données de l’Inpe.

Une analyse de l’Université fédérale de Rio de Janeiro a révélé que 23 % des zones humides, qui abritent la population de jaguars la plus dense au monde, ont brûlé.

- Source : The Guardian

- Image : Vue satellitaire des feux en Amazonie (Michelle Kalamandeen)





Lire aussi : Au Brésil, le Pantanal dévoré par les flammes


29 octobre 2020
En 2019, les rémunérations des fortunes françaises ont encore côtoyé les sommets
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
L214 : nouveau scandale dans un élevage de 200.000 poules dans l’Oise
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Contrefeu ou coincidence ? L’Andra lance un podcast du même nom que la bédé critique « Cent mille ans »
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Les sénateurs ont voté en faveur du retour temporaire des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Colorado ravagé par le plus grand incendie de son histoire
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Face au déclin du vivant, des scientifiques demandent aux dirigeants de prendre des engagements plus ambitieux
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

29 octobre 2020
Le dehors, puissant anticorps au virus autoritariste
Tribune
29 octobre 2020
Le projet pétrolier de Total en Afrique de l’Est au tribunal
Reportage
27 octobre 2020
La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique
Info


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales