Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Économie

Les forces obscures d’Apple contre les Jedis d’Attac

-  Paris, reportage

Non, ce n’étaient pas des fans de Star Wars qui paradaient ce lundi 12 février devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, mais des militants d’ATTAC. Le thème du rassemblement : « L’Empire Apple contre ATTAC ». Tandis que d’un côté, le terrible empereur Tim Crook, assisté du redoutable Mac Vador et de ses iPhone Troopers, tente de faire régner le silence sur ses pratiques frauduleuses, de l’autre, Chewbattac et les Jedis de l’Alliance pour la Justice Fiscale mettent en lumière le « côté obscur d’Apple ».

Alors que s’ouvrait le procès que lui a intenté Apple, suite à l’occupation symbolique de magasins en décembre dernier, Attac a saisi l’occasion pour juger l’entreprise reine de l’évasion fiscale. L’association reproche à l’accusé d’esquiver l’amende de treize milliards d’euros que lui a imposée l’Union Européenne en 2016. Et surtout, d’échapper à l’impôt en Europe, avec la complicité d’autres « forces obscures ». Parmi celles-ci, la banque BNP Paribas, qui a d’ailleurs intenté un autre procès contre Attac, à travers la militante Nicole Briend, le 6 février. D’abord installée en Irlande, la firme à la pomme n’y était imposée qu’à hauteur de 0,005 % de ses bénéfices. Désormais à Jersey, elle se voit soumise à… 0 %.

Sur l’estrade improvisée, les prises de position se multiplient contre la première capitalisation boursière au monde. Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac France, dénonce la procédure-bâillon que représente ce procès, qui cherche à imposer le silence à celles et ceux qui abîment l’image de la marque. Chiffres à l’appui, la porte-parole rappelle qu’au total, l’évasion fiscale coûte 60 milliards d’euros à l’économie française. « Soit le budget de l’Éducation Nationale », conclut-elle. À sa suite, Éric Coquerel, député France Insoumise, porte l’accusation contre le ministère de l’Économie, responsable à ses yeux de duplicité dans l’évasion fiscale : « Il faut faire sauter le verrou de Bercy ! Car c’est une juridiction d‘exception, tout droit sortie de l’Ancien Régime. »

La décision du tribunal de grande instance à propos de la plainte d’Apple contre Attac sera rendue le 23 février.

  • Source et photos : Maxime Lerolle pour Reporterre

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende