Les opposants à la LGV du Sud-Ouest vont saisir la Cour européenne

Durée de lecture : 1 minute

17 mai 2018

Le 11 avril dernier, le Conseil d’État rejetait indistinctement les 7 requêtes des associations, collectivités territoriales, socioprofessionnels et particuliers qui demandaient l’annulation du décret « déclarant d’utilité publique et urgents, les travaux nécessaires à la réalisation des lignes ferroviaires à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax ».

Ce jeudi 17 mai, à 11h, la coordination interdépartementale anti-LGV s’est réunie à la Maison de la Nature et de l’Environnement de Bordeaux pour analyser cette décision qualifiée de « très politique » par Maître Hurmic, l’un des avocats des associations, interrogé par Reporterre. L’avocat dénonce, notamment, « le renoncement du Conseil d’État à sa jurisprudence de 2016, quand il avait annulé la déclaration d’utilité publique du projet de LGV Limoges - Poitiers. Le coût sociétal, environnemental et financier de ces projets est pourtant comparable et considérable, pour quelques minutes de gagnées. »

Au cours de la conférence, la coordination anti-LGV a affirmé sa volonté de poursuivre la bataille judiciaire et annoncé le dépôt futur d’un recours devant la Cour européenne des droits de l’Homme. « Nous avons un délai de six mois pour la saisir, explique Maître Hurmic. Nous allons également solliciter la Commission européenne pour qu’elle saisisse la Cour de justice de l’Union européenne, particulièrement en ce qui concerne la protection des sites Natura 2000 largement menacés par les projets de lignes à grande vitesse. »

- Source  : Reporterre.



Lire aussi : Le gouvernement lance une LGV absurde dans le sud-ouest, l’opposition se lève


2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Michel Tibon-Cornillot, penseur du « déferlement des techniques », est mort du Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Au Portugal, les immigrés régularisés le temps de la crise sanitaire
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Coronavirus : une usine d’oxygène fermée par un fonds spéculatif demande sa nationalisation
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
2 avril 2020
Désinfecter les villes ? Destructeur pour les milieux aquatiques
Info
2 avril 2020
Au nom du coronavirus, l’État libéralise l’installation des antennes-relais
Info
2 avril 2020
La crise sanitaire est l’occasion de réfléchir à la décroissance choisie
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Luttes