Les plateformes de livraison n’indemnisent pas tous les livreurs malades

Durée de lecture : 2 minutes

23 mars 2020 / Alexandre-Reza Kokabi (Reporterre)



Les plateformes de livraison Deliveroo et UberEats avaient annoncé, ces derniers jours, qu’elles indemniseraient les livreurs contaminés par le coronavirus.

« Ce qu’elles ne disent pas aux médias, dénonce Jérôme Pimot, cofondateur du Clap (Collectif des livreurs autonomes parisiens), c’est qu’il faut avoir fait 130 euros hebdomadaires pendant quatre semaines pour y prétendre ».

Marine, livreuse Deliveroo à Strasbourg, a été diagnostiquée positive au coronavirus. Le vendredi 20 mars, elle a contacté Deliveroo pour obtenir son indemnité « d’un montant de 230 euros » selon ses informations. A la suite de sa démarche, son compte a été bloqué pour quatorze jours, elle ne pouvait plus travailler. Jusque là, rien d’anormal, « on ne peut pas prendre le risque de contaminer d’autres personnes » dit Marine, contactée par Reporterre.

Là où le bât blesse, c’est que sa demande d’indemnisation a été rejetée. « Nous sommes au regret de vous annoncer que vous ne pouvez pas prétendre à l’indemnisation prévue par notre fond de secours pour les livreurs », a répondu Deliveroo, précisant que « ce fond a été mis en place pour soutenir les livreurs qui roulent régulièrement pour nous ».

« Ces dernières semaines je n’ai effectivement bossé que quelques heures par semaine, mais je n’ai pas été inactive !, s’offusque Marine. Ça fait un an et demi que je bosse pour eux, dont une longue période à plein temps où j’ai touché jusqu’à 2.000 euros par mois. Ces conditions d’accès à l’indemnité n’ont jamais été communiquées aux livreurs. Voilà comment on nous remercie, même cette indemnité dérisoire on ne nous l’accorde pas... » Alors même, estime-t-elle, qu’« il y a de grandes chances que j’ai été contaminée par le biais de mon travail de livreuse : on croise plein de gens et on est très exposés. » Aujourd’hui, elle se demande « comment les livreurs contaminés vont bien pourvoir payer leurs factures ».





Lire aussi : Coronavirus : les livreurs, travailleurs sacrifiés « pour des pizzas et des burgers »

Source : Alexandre-Reza Kokabi pour Reporterre

Photo : NnoMan pour Reporterre



29 mai 2020
La COP26 de Glasgow reportée à novembre 2021
Lire sur reporterre.net
29 mai 2020
En Belgique, action de détournement publicitaire au nom de la priorité climatique
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
Actions antinucléaires à Paris, Lyon et dans la Drôme pour réclamer la fermeture de la centrale du Tricastin, âgée de 40 ans
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
« Le Monde d’après » : une floraison de propositions
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
L’Autorité de sûreté nucléaire pointe un recul de la rigueur chez EDF
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
Des incendies « zombies » en Arctique inquiètent les scientifiques
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
En Australie, la compagnie minière Rio Tinto détruit une grotte sacrée connue depuis 46.000 ans
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Le gouvernement et l’automobile : tout pour l’électrique
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Quatre associations attaquent le décret permettant de déroger aux normes environnementales
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Les sociétés civiles française et allemande proposent un plan de relance européen écologique
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Les travaux du Charles-de-Gaulle Express ont repris, ceux des lignes RER B et D sont reportés
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Dieselgate : la justice allemande condamne Volkswagen à un remboursement partiel
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Quarante millions de professionnels de santé demandent le respect de l’environnement
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Les petits pêcheurs demandent une répartition équitable des quotas de thon rouge
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Des associations proposent 34 mesures pour une relance écologique et sociale
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Coronavirus

23 mai 2020
Déconfinés, les jardins familiaux peuvent enfin sourire au printemps
Alternatives
28 mai 2020
Contre les avions et le béton, la bataille repart au nord de Paris
Info
29 mai 2020
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Coronavirus





Du même auteur       Alexandre-Reza Kokabi (Reporterre)