Les trains du quotidien en France, la grande enquête de Reporterre

Durée de lecture : 1 minute

15 février 2018 / Marie Astier et Pierre Isnard-Dupuy (Reporterre)

Comment va le train ? Alors que le gouvernement va prendre des décisions cruciales sur l’avenir du ferroviaire, Reporterre verse au débat une carte inédite des lignes menacées. Détaille la situation région par région. Et aborde tous les enjeux : rénovation du réseau, maintien des lignes « secondaires », ouverture à la concurrence, rôle des régions. En prime : le résumé de l’enquête en infographie.

NOTRE CARTE DE L’ÉTATEL DES TRAINS DU QUOTIDIEN, LIGNE PAR LIGNE



La carte des lignes de chemin de fer menacées

La carte en plein écran est DISPONIBLE ICI


TRAINS DU QUOTIDIEN, LESUMÉ DE NOTRE ENQUÊTE EN CHIFFRES


RELIRE LES ARTICLES


GION PARGION


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Lire aussi : Trains du quotidien : les usagers témoignent

Source : Marie Astier et Pierre Isnard-Dupuy pour Reporterre

Photos :
. Thello : Wikipedia (Hugues Mitton (Hugovoyages)/CC BY-SA 2.5)
. Cévenol : Wikipédia (Lunon/CC BY-SA 3.0)
. RER C : Wikimedia (Frédéric de Villamil/CC BY-SA 2.0)
. gare de Beuvrages : Wikipedia (Jérémy-Günther-Heinz Jähnick/CC BY-SA 3.0)

DOSSIER    Transports

THEMATIQUE    Quotidien
18 octobre 2019
L’écologie populaire, c’est aussi dans les campagnes
Enquête
18 octobre 2019
La colonisation du monde par les fleurs, une histoire mystérieuse
À découvrir
17 octobre 2019
Crues au nord, assèchement au sud : la crise climatique dérègle déjà nos rivières
Info


Dans les mêmes dossiers       Transports



Sur les mêmes thèmes       Quotidien





Du même auteur       Marie Astier et Pierre Isnard-Dupuy (Reporterre)