Mort de Steve : « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement »

Durée de lecture : 2 minutes

13 septembre 2019

Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, a annoncé, vendredi 13 septembre, la mutation du commissaire divisionnaire chargé des opérations le soir de la mort de Steve Maia Caniço, le 21 juin lors de la Fête de la musique. L’officier sera à un poste « sans responsabilité de maintien de l’ordre ». Cette mutation sera effective tant que l’enquête judiciaire sera en cours.

L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse ce vendredi 13 septembre depuis le ministère de l’Intérieur. Christophe Castaner y présentait le rapport de l’IGA (Inspection générale de l’administration) « relatif aux événements survenus lors de la Fête de la musique à Nantes les 21 et 22 juin 2019 ».

« L’intervention de la police était légitime (…), ses modalités n’étaient pas adaptées », a déclaré Christophe Castaner. « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement », a-t-il ajouté. « Le commissaire divisionnaire chargé des opérations ne pourra plus exercer ses fonctions et sera muté dans l’intérêt du service sur un emploi sans responsabilité de maintien de l’ordre, dans l’attente des conclusions de l’enquête », a précisé le ministre.

« Nul ne peut dire à ce stade avec certitude comment est mort Steve Maia Caniço », a insisté Christophe Castaner, rappelant que l’objet du rapport de l’Inspection générale de l’administration n’était pas d’élucider les circonstances de la mort du jeune homme. Le téléphone de Steve bornait au moment de l’intervention policière. Le portable du jeune homme a envoyé un signal à 4 h 33, quelques minutes après l’arrivée sur les lieux des forces de l’ordre. Jusque-là, le rapport de l’IGPN (Inspection générale de la police nationale) faisait simplement état d’un SMS envoyé une heure auparavant, à 3 h 16.

  • Source : France Info
  • Photo : hommage à Steve Maia Caniço à Nantes. © Yves Monteil/Reporterre


Lire aussi : Disparition de Steve : l’inertie des autorités comme seule réponse


21 septembre 2019
Des scientifiques vont passer un an piégés dans les glaces de l’Arctique
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
EDF signale des problèmes de fabrication sur six réacteurs nucléaires en activité, mais les juge aptes au service
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
La pollution de l’air dans le métro est encore très mal évaluée
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
Réserver la moitié de la planète à la vie sauvage : une idée plébiscitée à travers le monde
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Feux de forêt : Human Rights Watch accuse le gouvernement brésilien de laisser faire les « réseaux criminels »
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Une étude montre la perte vertigineuse des glaciers andins
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
48 heures de garde à vue pour avoir fabriqué un homard géant
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Les vifs incendies en Indonésie enfument la Malaisie et tuent les éléphants
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Bercy veut supprimer 1.700 postes au ministère de l’Écologie en 2020
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Mobilisation contre le projet de blanchisserie nucléaire de Joinville
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2019
À Lyon, les « décrocheurs » de portraits de Macron ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Mort de Steve : « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement »
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Deux écologistes assassinés au Honduras
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
La loi énergie - climat définitivement adoptée, des ONG déçues
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
À Besançon, mobilisation pour soutenir deux journalistes injustement accusés
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
21 septembre 2019
Le mouvement pour le climat mise gros sur la désobéissance civile
Enquête
20 septembre 2019
Philippe Martinez : « Avec les écologistes, on se parle ; ce n’était pas le cas avant »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Libertés