Nicolas Hulot et Stéphane Travert annoncent un plan d’action pour la sortie du gyphosate

Durée de lecture : 3 minutes

22 juin 2018



Ce vendredi 22 juin au matin, le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, et le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, ont annoncé la mise en place d’un plan d’action pour la sortie « définitive » du glyphosate. Celle-ci doit être effective dans les trois ans pour les « principaux usages » et « cinq ans pour l’ensemble des usages ». « Les agriculteurs ne ser[ont] pas laissés dans une impasse », ont-ils également précisé.

Autour d’eux, ils avaient réunis des représentants du monde agricole, de l’agroalimentaire et de la distribution, ainsi que « les acteurs de la recherche et de l’innovation ».

« Le rapport de l’INRA [Institut national de la recherche agronomique], remis en décembre au gouvernement, démontre que de nombreuses alternatives au glyphosate sont déjà disponibles dans le cadre de l’agroécologie, notamment dans les grandes cultures, la viticulture et l’arboriculture qui sont les filières les plus consommatrices de glyphosate. Ce rapport identifie aussi les usages et pratiques agricoles, toutefois minoritaires, en situation d’impasse compte tenu des leviers et connaissances actuelles », détaille le communiqué commun des deux ministères.

Les ministres ont demandé aux différentes filières agricoles de leur notifier les « premiers engagements précis de réduction et de suppression d’usages sur le glyphosate d’ici trois semaines ». Ils ont également listé plusieurs mesures afin d’accompagner les agriculteurs dans la mise en œuvre des solutions existantes, de poursuivre la recherche de solutions en cas d’impasse, et d’assurer la transparence sur l’utilisation du glyphosate, avec un « suivi des quantités vendues et utilisées des produits contenant du glyphosate afin de faire toute la transparence sur les usages ».

Une « task force » constituée de l’INRA, de l’Apca (les chambres d’agriculture) et l’Acta (coordination des instituts techniques agricoles) assurera le suivi de ces mesures.

Plusieurs acteurs se sont plaint de ne pas avoir été invités à cette réunion quasi impromptue, notamment les fabricants de pesticides à travers leur lobby, l’Uipp (Union des industries pour la protection des plantes). À l’autre extrémité, parmi les pourfendeurs de l’herbicide, France Nature Environnement (FNE) a regretté que « ceux qui veulent la sortie du glyphosate » ne soient pas conviés.

À la sortie de la réunion, la fédération d’associations environnementales s’est « réjoui[e] que le Gouvernement semble enfin demander du concret sur ce dossier et de la cohérence aux acteurs agricoles dans leur plan de filière ».

« Mais si la détermination sur ce sujet est aussi forte que celle qui vient d’être annoncée, alors il faut inscrire l’interdiction dans la loi pour envoyer un message clair : la sortie du glyphosate n’est plus négociable. Nous ne sommes plus dans le “si” ou dans le “quand” mais dans “comment y arriver dans les trois ans” », a également déclaré Carmen Etcheverry, la chargée de mission agriculture de FNE.

Cette inscription dans la loi « ferait gagner un temps précieux à tous », soutient l’association Générations futures, qui « souhaiterait que ce plan de sortie du glyphosate s’applique à l’ensemble des pesticides préoccupants car ces molécules posent de vrais problèmes de santé et affectent durablement notre environnement ».

  • Photo : ministère de l’Agriculture sur Twitter




Lire aussi : Se passer du glyphosate ? C’est possible


2 juin 2020
En Amazonie, une campagne pour protéger les Yanomami du Covid-19 et des orpailleurs est lancée
Lire sur reporterre.net
2 juin 2020
Des militants recouvrent des publicités en soutien à Alex Montvernay, jugé mardi 2 juin
Lire sur reporterre.net
30 mai 2020
Des oiseaux englués dans du pétrole plus d’un an après le naufrage du « Grande America »
Lire sur reporterre.net
30 mai 2020
Uber balance des dizaines de milliers de vélos Jump à la décharge
Lire sur reporterre.net
29 mai 2020
La COP26 de Glasgow reportée à novembre 2021
Lire sur reporterre.net
29 mai 2020
En Belgique, action de détournement publicitaire au nom de la priorité climatique
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
Actions antinucléaires à Paris, Lyon et dans la Drôme pour réclamer la fermeture de la centrale du Tricastin, âgée de 40 ans
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
« Le Monde d’après » : une floraison de propositions
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
L’Autorité de sûreté nucléaire pointe un recul de la rigueur chez EDF
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
Des incendies « zombies » en Arctique inquiètent les scientifiques
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
En Australie, la compagnie minière Rio Tinto détruit une grotte sacrée connue depuis 46.000 ans
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Le gouvernement et l’automobile : tout pour l’électrique
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Quatre associations attaquent le décret permettant de déroger aux normes environnementales
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Les sociétés civiles française et allemande proposent un plan de relance européen écologique
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Les travaux du Charles-de-Gaulle Express ont repris, ceux des lignes RER B et D sont reportés
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

THEMATIQUE    Agriculture
2 juin 2020
Au sein des foyers, les tâches écologiques retombent sur les femmes
Info
2 juin 2020
Dans les Balkans, bergers et biologistes s’unissent pour sauver les derniers vautours
Reportage
30 mai 2020
La transition c’est trop tard, il faut une politique d’urgence climatique
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Pesticides



Sur les mêmes thèmes       Agriculture