Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure

Durée de lecture : 2 minutes

22 février 2021



La mission de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) chargée d’enquêter sur l’origine du coronavirus a conclu son séjour en Chine le 10 février après un séjour de quatre semaines à Wuhan. Au-delà des déclarations de circonstance probablement destinées à ménager la susceptibilité des hôtes chinois, la thèse privilégiée reste celle d’une transmission virale entre les chauves-souris et les humains via un hôte intermédiaire, l’identification de ce dernier restant le point central à élucider.

Or, selon des propos rapportés par le Wall Street Journal le 18 février, au moins quatre membres de l’équipe ont, à un moment ou à un autre, évoqué les fermes d’animaux à fourrure chinoises comme premier terrain d’investigation à explorer. Le microbiologiste Dominic Dwyer a d’abord déclaré qu’il fallait déterminer exactement quels animaux étaient vendus sur le marché de Wuhan puis a ajouté que la Chine devrait mener des tests à grande échelle sur ses fermes de visons, même si elles se trouvent principalement dans le nord du pays : « La Chine n’a signalé aucune épidémie de visons et je pense que c’est un domaine sur lequel ils doivent travailler. » Marion Koopmans, virologue néerlandaise du centre médical Erasmus, avait déjà fait remarquer, rapporte la BBC que ce n’est pas parce qu’aucune épidémie n’a été signalée qu’il n’y en a pas eu.

Le zoologiste Peter Daszak s’est, de son côté, demandé à haute voix si les fermes de blaireaux (un mustélidé tout comme le vison), de lapins ou de chiens viverrins du sud du pays — s’il y en a — ne seraient pas à suspecter préférentiellement. Enfin, dans un entretien avec Science, Peter Ben Embarek, le chef de l’équipe de l’OMS, a déclaré que les enquêteurs souhaitaient faire des études plus systématiques, en particulier en Chine, sur les animaux les plus sensibles au Sras-CoV-2, à savoir les visons, les chiens viverrins et les renards. Ces animaux sont souvent élevés ensemble dans des fermes intensives situées dans les cinq provinces du nord-est du pays.

  • Source : Yann Faure pour Reporterre
  • Photo : conférence de presse de Peter Ben Embarek (3e à partir de la droite) et de Marion Koopmans (2e) marquant la fin de la visite de l’équipe internationale d’experts de l’OMS à Wuhan, le 9 février 2021. © Hector Retamal/AFP




Lire aussi : Les élevages de visons en Chine à l’origine du Covid-19 ? Les indices s’accumulent


5 mars 2021
Des activistes repeignent un avion en vert à l’aéroport de Roissy
Lire sur reporterre.net
5 mars 2021
La Nouvelle-Calédonie en alerte cyclonique maximale
Lire sur reporterre.net
4 mars 2021
Loi Climat : les députés veulent un moratoire sur la construction d’entrepôts de commerce électronique
Lire sur reporterre.net
4 mars 2021
L’éolien devient la troisième source d’électricité en France
Lire sur reporterre.net
3 mars 2021
La France doit renforcer la lutte contre le trafic d’espèces sauvages, affirme un rapport
Lire sur reporterre.net
3 mars 2021
Des ONG attaquent Casino pour des faits de déforestation et de violation des droits humains
Lire sur reporterre.net
3 mars 2021
La réduction des émissions de CO2 largement insuffisante pour respecter l’Accord de Paris, selon un rapport
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Les émissions du CAC40 conduisent à un réchauffement climatique de 3,5 °C, selon Oxfam France
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
L’Autorité environnementale étrille des mesures de la loi Asap
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Mouvement climat : appel à contribution pour une enquête sociologique
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Les hommes dominent encore la recherche sur l’écologie
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Manifestation devant l’Assemblée nationale pour défendre les forêts
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Après le sévère jugement de la Convention, le gouvernement défend sa loi Climat
Lire sur reporterre.net
28 février 2021
Un tribunal ordonne le démontage d’éoliennes dans l’Hérault
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Climat : les efforts des États diminueraient de seulement 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux Covid-19

21 janvier 2021
Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski
Tribune
4 mars 2021
Effectifs en baisse, salaires au rabais... Derrière la végétalisation de Paris, les jardiniers en colère
Enquête
5 mars 2021
Ne parlons plus d’effondrement, mais de « basculements »
À découvrir


Dans les mêmes dossiers       Animaux Covid-19