Pour M. Mélenchon, un procès ferait « éclater la vérité » sur la mort de Rémi Fraisse

Durée de lecture : 2 minutes

31 mai 2017

Lors d’une conférence de presse qu’il a tenue mardi 30 mai, Jean-Luc Mélenchon s’est expliqué sur ses propos concernant l’ex-ministre socialiste de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Il l’avait désigné comme « le gars qui s’est occupé de l’assassinat de Rémi Fraisse » lors d’un déplacement à Montreuil, la semaine dernière. Le jeune homme a été tué par une grenade lors d’une intervention de la gendarmerie sur le site de Sivens dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014.

Le chef de file de la France insoumise a déclaré qu’il était « d’accord pour requalifier » ses propos et parler d’« homicide » plutôt que d’« assassinat » — ce dernier terme désignant un meurtre avec préméditation. Il a précisé qu’il avait souhaité dire qu’il lui aurait « semblé normal que les ministres concernés démissionnent, comme lors de l’affaire de Malik Oussekine ». « Je n’ai pas cherché cette polémique », a-t-il ajouté.

M. Mélenchon à également répondu à Bernard Cazeneuve, qui a indiqué qu’il déposerait une plainte en diffamation s’il n’avait pas d’excuses : « Qu’il m’assigne en diffamation. C’est la seule occasion qu’on a d’amener devant un prétoire cette affaire-là, donc d’inviter à témoigner tous ceux qui ont enquêté sur la mort de Rémi Fraisse. Et alors, on verra que M. Cazeneuve est l’homme qui a mis en place des méthodes d’intervention d’une violence extrême. Par conséquent, je ne crois pas qu’il ait à gagner à ce procès. Celui-ci pourrait faire éclater la vérité et être dissuasif pour les suivants. »

S’adressant aux journalistes, le leader de la France insoumise a appelé à une « trêve médiatique » à son égard, s’estimant victime dun « Mélenchon bashing ». Concernant les élections législatives, il a déclaré qu’il était très difficile d’estimer combien de députés pouvait espérer obtenir son mouvement : « Selon les résultats de la présidentielle, nous pourrions être au deuxième tour dans 78 % des circonscriptions. Mais personne ne peut prévoir les reports de voix. »

  • Source : Reporterre
  • Complément d’info : Voir la vidéo de la conférence de presse :


  • Photo : © Marie Astier/Reporterre


13 septembre 2019
Mort de Steve : « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement »
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Deux écologistes assassinés au Honduras
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
La loi énergie - climat définitivement adoptée, des ONG déçues
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
À Besançon, mobilisation pour soutenir deux journalistes injustement accusés
Lire sur reporterre.net
11 septembre 2019
Pont sur la Loire : déboisement en cours, des opposants face aux machines
Lire sur reporterre.net
11 septembre 2019
De nombreux soutiens au procès parisien des « décrocheurs » de portrait de Macron
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
Le Val-de-Marne, premier département à prendre un arrêté antipesticides
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
Des écoféministes décrochent un portrait de Macron
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
L’Union européenne sous-estime la dangerosité des pesticides
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
Le changement climatique va affaiblir l’agriculture du sud de l’Europe
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
Les voitures vendues en 2018 émettront plus dans leur vie que l’UE en un an
Lire sur reporterre.net
9 septembre 2019
La Chine veut construire un site souterrain de déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net
9 septembre 2019
L’arrêté anti-pesticides est mis en consultation publique
Lire sur reporterre.net
5 septembre 2019
En Floride, Nestlé veut puiser près de 4.000 m3 par jour dans des sources naturelles fragiles
Lire sur reporterre.net
4 septembre 2019
Routes : pénurie de bitume à l’approche des municipales
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Sivens

THEMATIQUE    Politique
13 septembre 2019
La Nuit des ours, un moment de grâce et de frissons
Chronique
14 septembre 2019
VIDÉO - La chasse des animaux prisonniers, une pratique cruelle et sadique
Tribune
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir


Dans les mêmes dossiers       Sivens



Sur les mêmes thèmes       Politique