Pour M. Mélenchon, un procès ferait « éclater la vérité » sur la mort de Rémi Fraisse

Durée de lecture : 2 minutes

31 mai 2017

Lors d’une conférence de presse qu’il a tenue mardi 30 mai, Jean-Luc Mélenchon s’est expliqué sur ses propos concernant l’ex-ministre socialiste de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Il l’avait désigné comme « le gars qui s’est occupé de l’assassinat de Rémi Fraisse » lors d’un déplacement à Montreuil, la semaine dernière. Le jeune homme a été tué par une grenade lors d’une intervention de la gendarmerie sur le site de Sivens dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014.

Le chef de file de la France insoumise a déclaré qu’il était « d’accord pour requalifier » ses propos et parler d’« homicide » plutôt que d’« assassinat » — ce dernier terme désignant un meurtre avec préméditation. Il a précisé qu’il avait souhaité dire qu’il lui aurait « semblé normal que les ministres concernés démissionnent, comme lors de l’affaire de Malik Oussekine ». « Je n’ai pas cherché cette polémique », a-t-il ajouté.

M. Mélenchon à également répondu à Bernard Cazeneuve, qui a indiqué qu’il déposerait une plainte en diffamation s’il n’avait pas d’excuses : « Qu’il m’assigne en diffamation. C’est la seule occasion qu’on a d’amener devant un prétoire cette affaire-là, donc d’inviter à témoigner tous ceux qui ont enquêté sur la mort de Rémi Fraisse. Et alors, on verra que M. Cazeneuve est l’homme qui a mis en place des méthodes d’intervention d’une violence extrême. Par conséquent, je ne crois pas qu’il ait à gagner à ce procès. Celui-ci pourrait faire éclater la vérité et être dissuasif pour les suivants. »

S’adressant aux journalistes, le leader de la France insoumise a appelé à une « trêve médiatique » à son égard, s’estimant victime dun « Mélenchon bashing ». Concernant les élections législatives, il a déclaré qu’il était très difficile d’estimer combien de députés pouvait espérer obtenir son mouvement : « Selon les résultats de la présidentielle, nous pourrions être au deuxième tour dans 78 % des circonscriptions. Mais personne ne peut prévoir les reports de voix. »

  • Source : Reporterre
  • Complément d’info : Voir la vidéo de la conférence de presse :


  • Photo : © Marie Astier/Reporterre


23 janvier 2020
Le gendarme du nucléaire réclame plus de « rigueur industrielle » aux acteurs de la filière
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Des parlementaires, des écologistes et des syndicalistes réagissent à la menace d’une privatisation de l’ONF
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Tempête Gloria : les Pyrénées-Orientales et l’Aude en vigilance rouge inondations
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
Un Code de la liberté de la presse pour la police
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
EDF a proposé une liste de 14 réacteurs nucléaires à démanteler avant 2035
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
La France baisse ses ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
À Paris, des enfants contre les voitures
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Pour créer une réserve pour les tigres, des communautés indiennes sont expulsées de leurs terres
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Rapport Oxfam : Les milliardaires français plus ultra-riches que jamais
Lire sur reporterre.net
16 janvier 2020
Européens, Étasuniens et Chinois prévoient de moins prendre l’avion en 2020
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Les militants de Greenpeace qui s’étaient introduits dans la centrale de Cattenom condamnés à des amendes
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
2019, deuxième année la plus chaude de l’histoire
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Huit décrocheurs de portraits condamnés en appel
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
85 % des endives sont des OGM, dénonce la Confédération paysanne
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
De la pluie attendue dans des régions australiennes touchées par les feux
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Sivens

THEMATIQUE    Politique
23 janvier 2020
En Australie, « il faudrait des jours de pluie diluvienne pour stopper les feux »
Info
24 janvier 2020
Retraites : sept semaines d’un mouvement social inédit
Info
24 janvier 2020
« Nous, journalistes grévistes et salariés solidaires du mouvement contre la réforme des retraites »
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Sivens



Sur les mêmes thèmes       Politique