Un écologiste meurt en prison en Iran

Durée de lecture : 1 minute

1er mars 2018

Kavous Seyed Emami, professeur de sociologie et directeur de la Fondation Persian Wildlife Heritage, est mort à la prison d’Evin, à Téhéran, au début du mois. Les autorités iraniennes ont déclaré qu’il s’était suicidé après avoir avoué des crimes, une affirmation dont ses fils disent douter fortement.

Les autorités ont interdit à la famille de procéder à une autopsie indépendante, confisqué l’acte de propriété du domicile de la famille et averti ses membres de ne pas parler de l’affaire.

Seyed Emami avait été arrêté le 24 janvier et accusé d’espionnage pour les États-Unis et Israël, car il avait « installé des caméras dans les endroits stratégiques du pays pour surveiller les activités des missiles iraniens, et envoyé des informations aux étrangers », a déclaré le procureur de Téhéran, Abbas Jafari-Dolatabadi, rapporte le New York Times.

« C’est absolument ridicule, a déclaré le fils de Seyed Emami, Ramin Emami. Ces caméras servent à photographier des animaux sauvages, et leur portée ne dépasse pas les 25 mètres, elles sont très bon marché et peuvent être achetées n’importe où. Comment aurait-il pu espionner le programme de missiles avec ça ? »

L’arrestation de Seyed Emami et sa mort suspecte semblent marquer l’intensification de la répression contre les écologistes. Les autorités ont arrêté en même temps que lui au moins six autres défenseurs de l’environnement, qui ne sont pas autorisés à contacter un avocat. Plusieurs d’entre eux sont également membres de la Persian Wildlife Heritage Foundation, selon l’ONG Centre pour les droits de l’homme en Iran, basée à New York.



Lire aussi : Encore un écologiste assassiné au Honduras


27 février 2020
27 associations demandent la dissolution de la cellule Déméter
Lire sur reporterre.net
27 février 2020
La justice britannique rejette l’extension de l’aéroport de Londres
Lire sur reporterre.net
26 février 2020
Cinq candidats aux municipales de Paris ont débattu de leurs propositions écologiques
Lire sur reporterre.net
26 février 2020
Le gouvernement refuse d’interdire la pub pour la malbouffe ciblant les enfants
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
Rivières à sec, nappes au plus bas : 2019, une année noire pour l’eau en France
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
En Australie, les incendies ont détruit 20 % des forêts
Lire sur reporterre.net
25 février 2020
Coronavirus : l’air chinois est moins pollué
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
Top départ du débat national sur l’avenir de l’agriculture
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
Salon de l’agriculture : des activistes ont envahi le stand du ministère
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
ONG et syndicats demandent un plan pour une transition sociale et écologique de l’agriculture
Lire sur reporterre.net
24 février 2020
En Iran, huit écologistes condamnés à plusieurs années de prison
Lire sur reporterre.net
22 février 2020
Le gouvernement veut libérer dans l’environnement les déchets à très faible radioactivité
Lire sur reporterre.net
21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Fin d’un permis de recherches d’hydrocarbures : le gouvernement accusé de double jeu
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique seront mieux protégés
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
26 février 2020
Pesticides : le Conseil d’État appelé à trancher la question de l’épandage
Info
27 février 2020
Partir à la retraite, le casse-tête des agriculteurs
Reportage
8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Luttes