Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefAnimaux

Un million d’européens demandent la sortie des pesticides

Une abeille.

Plus d’un million de citoyens et citoyennes européens ont signé l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) « Save Bees and Farmers » (« Sauvons les abeilles et les fermiers »), organisée par Générations Futures (France), Global 2000 (Autriche), Romapis (Roumanie), l’Umweltinstitut München (Allemagne) et les organisations européennes Beelife, PAN Europe et Slowfood.

Introduite par le traité de Lisbonne et entrée en vigueur en 2012, l’ICE est un instrument de démocratie participative qui permet aux citoyens européens de proposer à la Commission une évolution de la législation. L’ICE « Save Bees and Farmers », destinée à réduire fortement l’utilisation des pesticides, plaide pour « une élimination de 80 % des pesticides de synthèse d’ici 2030 et de 100 % d’ici 2035 », « une restauration de la biodiversité sur les terres agricoles », ainsi qu’« un accompagnement financier des agriculteurs dans la nécessaire transition vers l’agroécologie ».

« L’agroécologie peut nourrir le monde sans produits chimiques »

« C’est la septième ICE réussie et la deuxième contre l’utilisation des pesticides (après celle sur le glyphosate), déclare Martin Dermine, coordinateur de PAN Europe. C’est un signal démocratique fort adressé aux décideurs européens et nationaux pour qu’ils écoutent enfin citoyens et s’éloignent des pesticides. Les agriculteurs et la science ont montré que l’agroécologie peut nourrir le monde sans produits chimiques. Il est grand temps que nos représentants politiques arrêtent d’écouter l’agro-industrie et commencent à travailler pour l’avenir de nos enfants. »

Après avoir recueilli ces signatures, les organisateurs seront invités par la Commission et, dans les trois mois, une audition au Parlement européen aura lieu. Dans le même temps, les institutions de l’UE discutent d’un nouveau règlement sur la réduction des pesticides (SUR) qui encadrera l’utilisation des pesticides pour les années à venir. Pour les organisations à l’origine de l’ICE, l’enjeu est de contrer le lobby des pesticides, qui fait pression contre ce texte.

Alors que les alertes sur le front de l’environnement continuent en ce mois de septembre, nous avons un petit service à vous demander. Nous espérons que les derniers mois de 2023 comporteront de nombreuses avancées pour l’écologie. Quoi qu’il arrive, les journalistes de Reporterre seront là pour vous apporter des informations claires et indépendantes.

Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés exclusivement par les dons de nos lectrices et lecteurs : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre. Ce soutien vital signifie que des millions de personnes peuvent continuer à s’informer sur le péril environnemental, quelle que soit leur capacité à payer pour cela. Allez-vous nous soutenir cette année ?

Contrairement à beaucoup d’autres, Reporterre n’a pas de propriétaire milliardaire ni d’actionnaires : le média est à but non lucratif. De plus, nous ne diffusons aucune publicité. Ainsi, aucun intérêt financier ne peut influencer notre travail. Être libres de toute ingérence commerciale ou politique nous permet d’enquêter de façon indépendante. Personne ne modifie ce que nous publions, ou ne détourne notre attention de ce qui est le plus important.

Avec votre soutien, nous continuerons à rendre les articles de Reporterre ouverts et gratuits, pour que tout le monde puisse les lire. Ainsi, davantage de personnes peuvent prendre conscience de l’urgence environnementale qui pèse sur la population, et agir. Ensemble, nous pouvons exiger mieux des puissants, et lutter pour la démocratie.

Quel que soit le montant que vous donnez, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission d’information pour les années à venir. Si vous le pouvez, choisissez un soutien mensuel, à partir de seulement 1€. Cela prend moins de deux minutes, et vous aurez chaque mois un impact fort en faveur d’un journalisme indépendant dédié à l’écologie. Merci.

Soutenir Reporterre

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende